Vocabulaire crick-crack-krach

Bonjour,

Aujourd’hui je vous mets par écrit différentes versions, dont une seule se révèle être juste, pour décrire un effondrement boursier.

Le crac: c’est un bruit sec évoquant une rupture. Convient au bois mort en forêt. Convient aussi au bois de lit quand il est vivant… On dit faire crac-crac. Ne convient pas à l’élastique des bocaux, ce dernier fait clac.

Le crack: C’est un type qui n’a pas froid aux yeux. Un caïd. C’est aussi le dérivé de la cocaïne, un explosif à neurones. on pourrait dire: “esquinté par des années de transfusions sanguines, le crack s’est mis à fumer du crack.”

Craque: du verbe craquer. Produire un bruit sec, céder, se déchirer. Se dit aussi d’une défaillance nerveuse. Exemple: “Esquinté par des années de transfusions sanguines, un des courtiers les plus cracks de la bourse à craqué. Il s’est mis à fumer du crack.”

Krach: Effondrement des cours financiers, banqueroute, crise, débâcle. Exemple: “Le krach boursier a fait une première victime. Consterné par le plongeon des affaires, le courtier X a craqué. Il s’est dévêtu en pleine séance avant de monter sur l’estrade et de proférer des obscénités. Un crack de la sécurité l’a ceinturé.”

Crash: Ecrasement au sol (d’un avion). On dit “se crasher dans un champ de patates”. “La tuile suprême, pour un crack de la bourse qui a craqué, c’est de prendre l’avion pour ses changer les idées et que cet avion se crashe dans un champ de patates, car le crack de pilote avait fumé du crack.”

SO000137

Crache: Du verbe cracher: Emettre des postillons, voire pire (des injures). On peut cracher contre le vent. Exemple: “Le crack de la Bourse, victime du krach, qui s’est mis à fumer du crack parce qu’il a craqué a failli claquer. Il s’est crashé dans sa piscine, aveuglé après avoir, une fois de plus, craché contre le vent.”

L’expression cracher au bassinet (débourser de l’argent sans enthousiasme) est inapplicable en l’espèce.

L’ex-crack n’a plus rien à cracher !

(source “La Gruyère”, Pierre Savary)

Create PDF    Send article as PDF   

Comments are closed.