Posts Tagged ‘dévaluation’

La Chine se lâche (et lâche les autres)

jeudi, août 13th, 2015

Le FMI a commis une erreur à mon avis.

Il n’a pas accédé à la demande de la Chine que son Renminbi (RMB) soit intégré dans le panier des monnaies de réserve (actuellement USD, EUR, YEN et GBP (http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/sdrcbf.htm)) alors que la devises chinoise a passé de la 13ème à la 5ème place dans les monnaies les plus utilisées et que ce même RMB est monté de 73% contre YEN depuis 2011

RMB YEN

Source : http://www.blackswantrading.com/s/081215-bscc-more-chinese-devaluation-aiph.pdf

Pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre Yuan et Renminbi: https://fr.wikipedia.org/wiki/Yuan

Les Chinois ont beaucoup soutenu l’économie mondiale et là ils ont simplement décidé d’arrêter et laisser leur monnaie dévaluer.

CML_8D0XAAA2RAI

CMHG1MfUMAAhaFr

 

Grâce aux chinois qui ont tenu le RMB lié au USD, les exportations des autres pays ont pu être maintenuesCMLbTVUUkAA3F1N

CMOGq-9VEAAj9_Q

 

Les chinois sont toujours de gros détenteurs de dette américaine (ndlr: Les chinois sont 140 fois plus nombreux que les suisses mais ne détiennent que 6 fois plus de bons du trésor américains, cherchez l’erreur (ou l’horreur) source: http://www.treasury.gov/resource-center/data-chart-center/tic/Pages/ticsec2.aspx)

US TBUILLS HLDS may 2015

La maxime qui dit que le dollar c’est notre monnaie, mais c’est votre problème pourrait s’appliquer pour le RMB désormais.

L’évolution du Yuan (RMB) contre USD sur 20 ans (merci à mon ami pour le graphique)

yuan per USD

Qui sont les vainqueurs et perdants de la dévaluation ? http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-08-11/more-losers-than-winners-in-china-devaluation-as-bmw-lvmh-slump

Le FMI applaudit alors que les USA ne sont pas contents

http://www.boursorama.com/actualites/la-chine-devalue-son-yuan-embarras-de-washington-satisfecit-du-fmi-db11875880b02b1f471f7f5da877984d

http://www.marketwatch.com/story/chinas-central-bank-10-devaluation-talk-is-nonsense-2015-08-13

 

Nous sommes en guerre monétaire !

« Je te tiens tu me tiens par la barbichette, le premier qui ri, il reçoit un claquette !

Un pas en avant, un pas en arrière, le tango des politiques et la compétitivité

dimanche, novembre 6th, 2011

Après le pseudo referendum grec, voici qu’on met une pression énorme pour empêcher les dévaluations monétaires compétitives:

On peut lire dans le communiqué du G20: « We affirm our commitment to refrain from competitive devaluation of currencies » et on peut lire dans le communiqué du FSB : FSB announces its new Chairman and Vice-Chairman

The FSB announced the appointment of Mark Carney as its new Chairman, succeeding Mario Draghi, and Philipp Hildebrand as Vice-Chairman, both as of 4 November. (http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/pre_20111104_1/source/pre_20111104_1.fr.pdf%20)

De cette dernière annonce, on note que Philippe Hildebrand (de la BNS) est nommé « vice-chairman »  du FSB ( http://www.financialstabilityboard.org/ à ne pas confondre avec le EFSF: http://www.efsf.europa.eu/about/index.htm ) et on peut lire sur le site de la BNS la déclaration de M. Hildebrand au sujet de sa nomination: http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/pre_20111104_2/source/pre_20111104_2.fr.pdf

De plus, ce week-end on peut lire dans les journaux:

« La Banque nationale suisse (BNS) est prête à agir à nouveau sur le marché des devises pour affaiblir le franc, deux mois après sa première intervention. Pour son président, Philippe Hildebrand, la monnaie helvétique reste surévaluée et que la BNS pourrait à nouveau intervenir pour affaiblir le CHF »

La BNS prête à de nouvelles mesures pour affaiblir le franc

On constate donc toutes les contradictions de ce monde. Il faudrait savoir ! Dévaluation compétitive ou non ?

M.Hildebrand joue dans quelle équipe ? L’a-t-on nommé pour le museler ? Sera-t-il aussi libre au volant de la BNS désormais ? Ou s’attache-ton les services de celui que certians considèrent comme le meilleur « banquier » du monde ?

Il est ainsi fort probable que la BNS intervienne à nouveau (seule, comme la dernière fois) pour affaiblir le CHF. Un plancher de 1,30 contre euro n’est donc pas impossible. Les syndicats suisse réclament même 1,40 .

Suite au G20 et FSB, Jean-Pierre Chevallier nous livre un graphique du levier des banques dans le monde.

lien de son article: http://www.jpchevallier.com/article-leverage-des-banques-systemiques-88064196.html

Monsieur Chevallier constate aussi la classe de la BNS et M.Hildebrand: http://www.jpchevallier.com/article-bns-bravo-les-artistes-87651264.html et affirme que la BNS va s’enrichir quoiqu’il arrive: http://www.jpchevallier.com/article-bns-franc-et-87259565.html

Ce avec quoi je suis en désaccord, car au moment où il va falloir défendre un plancher, la BNS va devoir se mettre en position acheteuse d’euros et là, nous allons voir ce que nous allons voir ! La guerre des dévaluations compétitives va reprendre ?

On comprend dès lors pourquoi Nicolas, Barak et les autres mettent une pression démoniaque sur la Suisse en attaquant ce « soi-disant » paradis fiscal (alors que l’OCDE constate les efforts de cette même Helvétie). Philippe Barraud exprime se que ressent une grande partie des suisses qui se sentent lachés et peu défendus: http://www.commentaires.com/suisse/m-sarkozy-nous-ne-voulons-pas-dun-gauleiter

Nicolas ferait mieux de se demander pourquoi autant de contribuables partent, pourquoi en Grèce il y a plus de Porsche que de contribuables déclarant plus de 50’000 euros de revenus (ici: http://blogs.telegraph.co.uk/finance/ianmcowie/100012894/fast-cars-and-loose-fiscal-morals-there-are-more-porsches-in-greece-than-taxpayers-declaring-50000-euro-incomes/ ) et d’attaquer les vrais paradis fiscaux: notamment d’autres pays comme le Royaume-Uni avec les Trusts anglo-saxons ( Le trust, rival gagnant du secret bancaire ) et aux Etats-Unis avec le Delaware.

La maxime du jour: « Il est plus facile de voir la paille dans l’oeil du voisin et que la poutre dans le sien »