Le levier tuera tout le monde

Sur ce blog, je vous ai souvent dit: « REMBOURSEZ VOS DETTES » (car je vois la déflation)

D’ailleurs si un bouton (CF Olivier Delamarche) existait pour provoquer de l’inflation, cela se saurait.

Pour l’instant aucun succès des gouvernements de ce côté là !

Ce que je veux vous dire aujourd’hui, c’est que depuis une semaine et l’augmentation du fonds de soutien, rien n’a changé, voire c’est même pire !

Pourquoi pire ?

  1. On passe une perte de 50% de la dette grècque et tout le monde se réjouit
  2. On octroie une puissance de feu au fonds de 4 fois sa valeur (le fonds possède 250 milliards d’euros, soit (avec le levier) 1’000 milliards d’euros et on annonce 1’400 milliards de dollars)

et pourtant il me semblait que le levier avait

  1. fait sauter les bulles immobilières espagnole, américaines et anglaises (notamment) avec les subprimes
  2. mis les Etats dans tous leurs états (financiers…)
  3. ruiné beaucoup de monde durant les histoires de spéculations

 

Que va-t-il se passer en cas de défaut d’un pays plus grand que la Grèce (10 millions d’habitants) quand on voit se que ce pays engendre comme problème dans la zone euro. Le problème ce n’est pas l’euro, mais les dettes.

250 milliards d’euros mobilisables etc. voir la vidéo ci-dessous.

Par exemple, l’Italie a une dette de 1’800 milliards. Elle demandera 50% de « write off » et puis la suite ?

Olivier Berruyer (http://www.les-crises.fr/ ) a raison: Ceux qui prennent des risques doivent assumer et non pas demander d’être renfloué.

 

 

Tags: , , , ,

8 Responses to “Le levier tuera tout le monde”

  1. fgambs dit :

    Sur le même sujet, l’essai économique de Karl Denninger,intitulé « Leverage: How Cheap Money Will Destroy the World »

    http://www.wiley.com/WileyCDA/WileyTitle/productCd-1118122844,descCd-buy.html

  2. Azook dit :

    Le retour du levier, pardon du bâton?
    Bon, elle est facile, mais conjuguée à la réduction du personnel des organisations internationales à Genève, voire à celle du nombre de postes dans le secteur bancaire, je pense que ça va secouer et qu’il s’agit d’ores et déjà d’accrocher sa ceinture (et la serrer un peu pour s’habituer)
    Faudrait-il au contraire augmenter sa consommation pour compenser?
    Oui, si on a les moyens financiers qui le permettent
    Non, si le compte est à zéro, ou pire: déjà dans le rouge (crédit, leasing etc.). N’imitons pas les États que l’on critique!
    Collatéral à ces prévisions (ou, pour être moins pessimiste, ces scénarios): le risque de baisse des prix de l’immobilier
    Ne nous en réjouissons pas car nous pourrions alors connaître un scénario de déflation, pas plus enviable que celui de l’inflation
    D’ailleurs, selon mes informations, le risque est qu’une période de déflation (baisse des prix car « plus personne » n’achète produits et services d’où augmentation du chômage) soit suivie d’une période d’inflation (car les prix de l’énergie, l’alimentaire et autres besoins vitaux augmentent eux drastiquement)
    Oui, on paie toujours pour les erreurs commises, même si c’est les autres qui en sont responsables
    Pourquoi?
    Ça a été dit et redit: on est sur le même bateau (dans ce cas, remplacez la ceinture par le gilet de sauvetage)
    Si le bateau est surchargé de dettes et que les budgets prennent l’eau de toutes part, ça coule!

  3. Azook dit :

    Surpris au 3ème paragraphe:
    Hasard ou favoritisme?

    http://www.ejpress.org/article/16491

  4. Miller dit :

    Pourquoi faut-il rembourser ses dettes en cas de déflation?

  5. BA dit :

    Dimanche 2 mai 2010 : chute du domino grec.

    Après une semaine de discussions, la zone euro a validé, dimanche 2 mai, l’accord négocié entre Athènes, le FMI, et la Commission européenne pour aider la Grèce à éviter la faillite. Au total, les Grecs se verront prêter 110 milliards d’euros sur trois ans sous forme de prêts bilatéraux.

    http://www.euractiv.fr/economie-finance/article/2010/05/02/fmi-zone-euros-pretent-110-milliards-deuros-grece_67164

    Dimanche 28 novembre 2010 : chute du domino irlandais.

    Après l’Irlande, l’Europe craint l’effet domino.

    Comme prévu, les pays de la monnaie unique s’apprêtent ce dimance soir à donner un feu vert définitif à un plan de renflouement de 85 milliards d’euros pour Dublin. Mais ils cherchent à aller au-delà. Avec l’espoir de contrer durablement la défiance des investisseurs et d’empêcher la chute d’autres ¬dominos dans la zone euro.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/11/28/04016-20101128ARTFIG00207-apres-l-irlande-l-europe-craint-l-effet-domino.php

    Mardi 3 mai 2011 : chute du domino portugais.

    Un plan de sauvetage de 78 milliards d’euros pour le Portugal.

    Le premier ministre démissionnaire, José Socrates, a annoncé aux Portugais, mardi 3 mai dans la soirée, que son gouvernement était parvenu à un « bon accord » avec les délégations de l’UE et du FMI chargées de négocier le programme d’aide financière demandée par le pays pour un montant de 78 milliards d’euros sur trois ans.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/05/03/le-portugal-conclut-un-accord-avec-l-ue-et-le-fmi-sur-un-plan-d-aide-financiere_1516514_3234.html

    2011 ? Ou alors 2012 ? Chute du domino italien.

    Les investisseurs internationaux n’ont plus du tout confiance dans la capacité de l’Italie à rembourser ses dettes.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

  6. KL dit :

    « Pourquoi faut-il rembourser ses dettes en cas de déflation? »

    Imaginez que vous êtes un producteur de pomme qui contracte une dette de 2 CHF. Si une pomme vaut 2 CHF, vous devez donc céder une pomme pour effacer votre créance. Par contre, si entre-temps la déflation s’installe et que la valeur d’une pomme chute à 1 CHF, il vous faudra alors vendre 2 pommes pour régler votre dette…

  7. dou dit :

    Lol,
    Faites des dettes et achetez de l’or et de l’argent, plutôt que de rembourser ! Mais qui remboursera ses dettes, tout le monde >>> personne en particulier (c’est à dire pas ceux qui les ont faites) … A commencer par les grecs !

  8. Olivier D. dit :

    Archimède disait : « Donnez-moi un levier assez grand et je soulèverai le monde »

    Un principe physique à appliquer à la science économique et sociale… ?