Le contango n’est pas une danse

Le contango est un terme utilisé sur la marché des futures qui décrit la pente ascendente à terme d’une courbe. Une telle courbe est appelé contango.

C’est une situation où le montant par lequel le prix futur pour la livraison d’une denrée (futures price) est supérieur au prix au comptant (spot). Un prix pour un livraison lointaine dans le temps est supérieur au prix pour une livraison rapprochée.

Le contraire d’une situation contango est appelé « backwardation » (En français dans le texte…on peut dire contago = report et backwardation = deport).

Mais fixons tout d’abord le cadre.

Qu’est-ce qu’un futures ?

C’est un produit dérivé. C’est un contrat à terme par lequel une partie s’engage à acheter le sous-jacent (pétrole, indice boursiers, banane,pommes, poires, mais pas des scoubidoubidou etc.) à un prix et à une date donnée (position longue), l’autre partie étant tenue d’effectuer une livraison physique ou un règlement en espèces (position courte). Les futures sont négociés sur des marchés à terme sous forme standardisée.

A l’ouverture d’un contrat future, la banque ouvre un compte marge, sur lequel elle applique les gains et les pertes de manière journalière (à la clôture de la journée). Tant que le gain ou la perte restent entre la marge de maintenance et la marge initiale, rien ne se passe.

Dans l’exemple ci-dessus, le sous-jacent a chuté deux fois en dessous de la marge de maintenance  engendrant un appel de marge (pour s’assurer que le compte n’est jamais dépassé, pour protéger l’investisseur et la banque). A l’opposé, si la marge initiale est dépassée, on peut retirer le gain.

future-gaphique

La majorité des contrats futures n’engendre aucune livraison (pétrole, or etc. Sur les indices c’est impossible).

Je vous vois mal recevoir une livraison (ou devoir livrer) 150 tonnes de pommes de terres du jour au lendemain dans votre jardin.

En conclusion, moins de 5% des contrat egendreront une livraison physique.

Revenons à notre contango. Aujourd’hui c’est sur le prix du pétrole que le contago est très visible.

crude-oil-contango

 

contango-oil

 

On a donc très clairement un prix futur qui est plus haut. si la courbe est encore plus pentue, il devient toujours plus intéressant de stocker du pétrole et de le livrer avec un gain certain car on aura pris la peine de vendre ce pétrole au travers de futures avec l’échaénce désirée. Aujourd’hui en effectuant l’opération pour août on engrange +30.5%.

Dans le cas d’une courbe inversée (backwardation), il est avantageux d’acheter les futures sur la matière et de se la faire livrer moins chère que le prix aujourd’hui.

Un exemple: On  achète un disque de Dorothé moins cher dans 6 mois (bon ça c’est normal !) et on paie aujourd’hui le futures à 6 mois moins cher que le prix dans les bacs.

CQFD: ici: http://www.leblogenergie.com/2009/01/les-banques-amr.html

Bonne journée et à vos citernes !

Tags:

4 Responses to “Le contango n’est pas une danse”

  1. lelievremilou dit :

    eh oui, bonjour Olivier. Le baril livraison 2014 est à 100$. Mon jardin n’est pas assez vaste hélas, et, j’ai des voisins très strictes sur le cahier des charges qui régit mon quartier. Je n’habite pas à Cushing !!

  2. admin dit :

    je creuse des puits, mais je viens de recevoir une lettre de ma commune…..je ne suis plus très loin de Gruyère…

  3. merzak dit :

    eh oui le sous sol redemande sa marchandise physiquement.
    cordialment

  4. Mac dit :

    Ce qu’il est intéressant de noter c’est que tous les experts « financiers » ont les yeux rivés sur les stocks de pétrole pour déterminer leur stratégie, aujourd’hui les cuves sont pleines non pas principalement parce qu’il n’y a pas de demande mais parce que tous les acteurs « physique », du petit trader au major jouent le contango, tous cherchent des cuves à louer pour des mois…..d’ou la fiabilité biaisée des stocks de cushing comme point de repère.