Vidéo humour: les traders

 

Source: http://minuit-1.blogspot.com/ (cliquez deux fois sur « jouer »)

et je ne résiste pas à vous remettre quelques vidéos humoristiques:

6 Responses to “Vidéo humour: les traders”

  1. JP dit :

    hahaha merci

  2. Milou dit :

    C’est très bon ! Merci

  3. Milou dit :

    Pour ceux que ça interesse : une petite minière au Mali pleine d’avenir.

    PEARL GOLD ()
    DE000A0AFGF3
    éligible au PEA.

  4. Amora dit :

    « Les seules bonnes copies sont celles qui nous font voir le ridicule des méchants originaux »!

    Maxime du Duc de La Rochefoucauld :)

  5. Amora dit :

    ça me rappelle mon commentaire sur les démocraites! La presse financière fait aussi dans l’humour aujourd’hui! :)

    « 15:02:47 27-01-2011 14:12 CH/Etude sur la démocratie: la Suisse en 14e position (sur 30)

    Zurich (awp/ats) – Malgré sa démocratie directe, la Suisse pèche par certaines faiblesses de ses structures politiques. Elle n’arrive que 14e d’un classement emmené par le Danemark. Créateurs de ce baromètre, des chercheurs zurichois et berlinois ont observé l’évolution de 30 démocraties entre 1995 et 2005.

    Neuf critères articulés autour des principes de liberté, d’égalité et de contrôle ont servi à l’élaboration de ce baromètre. Parmi eux figurent la protection de la liberté individuelle, l’Etat de droit, la transparence, la participation démocratique, la concurrence politique, le contrôle des trois pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire) et la capacité d’appliquer les décisions démocratiques.

    Au bout du compte, c’est le Danemark qui réalise le meilleur résultat (88,3 points), devant la Finlande (87,7) et la Belgique (85,1). Les Etats-Unis figurent en 10e position. L’Allemagne est 11e. La Grande-Bretagne (26e) et la France (27e) figurent en queue de peloton, alors que la Pologne, l’Afrique du Sud et le Costa Rica (dernier) ferment la marche.

    La Suisse ne se situe elle qu’en milieu de classement. Un rang « décevant », estime Marc Bühlmann, chercheur à l’Université de Zurich, cité jeudi dans un communiqué de l’alma mater.

    La Confédération constitue certes un « modèle démocratique » en matière de respect des libertés individuelles, de la concurrence politique et de la gouvernabilité, observent les spécialistes. Mais elle pourrait faire mieux dans les domaines du contrôle des trois pouvoirs, de la transparence et de la participation.

    Au chapitre des faiblesses du système suisse, le parlement ne peut pas contrôler suffisamment le gouvernement. Le pouvoir judiciaire helvétique manque en outre d’indépendance par rapport à d’autres démocraties.

    Autre point négatif pour les chercheurs, le financement des partis suisses n’est pas transparent. La garantie légale de la liberté d’information n’a, elle, été introduite qu’en 2005.

    La Suisse est par ailleurs en retard sur la plupart des autres démocraties au niveau de la participation en politique, tant au niveau des scrutins que de l’engagement. Ce sont ainsi surtout les hommes aisés disposant d’un bon niveau de formation qui s’engagent en politique. Et les jeunes politiciens sont peu nombreux dans le pays.

    Si la Confédération concrétise bien le principe de liberté, elle est loin de réussir à établir entièrement celui d’égalité, conclut Marc Bühlmann. Les chercheurs se montrent toutefois optimistes sur son évolution: la Suisse est en effet le pays qui a le mieux progressé entre 1995 et 2005.

    Le baromètre 1995-2005 sur la qualité de la démocratie est une première du genre. Il a été réalisé par le Centre pour la démocratie de l’Université de Zurich et le Wissenschaftszentrum de Berlin.

    ats/sm »

  6. jean-luc dit :

    Excellentes vidéos!! J’ai bien rigolé sur la dernières avec les golden parachutes, à la limite de la vérité…