L’euro va-t-il perdre encore 60% de sa valeur contre le Franc Suisse ?

C’est le scénario qu’aurait laissé sous-entendre M. Hildebrand de la BNS lors d’une réunion avec le Conseil Fédéral. Pour l’instant aucune confirmation de ses dires, mais pas de dénégation non plus.

L’article de « La Tribune de Genève »: Dans un moment d’intimité avec le Conseil fédéral, le patron de la Banque centrale aurait évoqué le risque d’un euro à 50 centimes suisses

Sans vouloir me vanter, ni critiquer (c’est toujours trop facile après)

  1. J’avais vu la chute de l’euro puisque le 7 janvier 2010 j’avais écrit: L’Euro en chute libre alors que son cours était de 1.4790 contre CHF (aujourd’hui 1.2650 soit 14.4% de baisse) et son cours 1.4318 contre USD (aujourd’hui 1.3140 soit 8.2% de baisse)
  2. La chance m’avait souri (ou l’intuition) puisque qu’après un rebond de l’euro, j’ai annoncé sa rechute dans mon article « Préparez-vous à EF2 » du 28 octobre 2010.

En Image cela donne:

J’ai parlé plusieurs fois de l’impuissance, de l’inconscience et des pertes comptables de la BNS (qui s’accentuent).

Le dernier rapport de la BNS: Remarques introductives de Philipp Hildebrand 16-12-2010

 

La question que je me pose est pourquoi acheter de l’EURO contre CHF si on anticipe une valeur finale de 60% de moins ? Faut-il être suicidaire ou est-ce pour se protéger et pouvoir dire par la suite:  » On a tout essayé ! »

Je ne crois pas que l’euro puisse chuter à 50 centimes prochainement. Cela relève d’une idée panique.

Cette annonce me rappelle furieusement le cas du pétrole qui, lorsqu’il se trouvait vers 150 USD le baril, alimentait les spéculations les plus folles avec des objectifs stratosphériques vers 200 ou 300 USD. On a vu ce qui s’est passé ensuite. De manière inverse lorsque le pétrole a chuté vers 35 USD, on pouvait lire qu’il continuerait sa descente vers 9 USD.

En ce qui me concerne, et même si je suis toujours baissier sur l’euro jusqu’à 1.1, on pourrait le voir se stabiliser vers les niveaux actuels pour des raisons techniques (survendu).

Il semble que la crainte d’une franc suisse fort fasse paniquer nos instances dirigeantes alors que les exportations suisses se portent bien, notamment vers l’Asie.

En conclusion, tout est possible sur l’euro, tout dépendra des prochains problèmes politiques et économiques de la zone euro. en ce qui me concerne, je reste toujours à l’écart, les incertitudes étant toujours grande sur le devenir de la zone euro et des dettes des pays composant cette même zone. Pour ceux qui ne voudraient pas acheter du franc suisse parce que trop cher à leur avis, ils peuvent acheter des USD ou d’autres monnaies plus exposées à de meilleurs fondamentaux.

Tags: , , , , , , , , ,

27 Responses to “L’euro va-t-il perdre encore 60% de sa valeur contre le Franc Suisse ?”

  1. olivier dit :

    Bonjour,
    Que pensez vous du CAD vs € aux niveaux actuels ? Ne peut on pas attendre un léger rebond de l’€ avant de jouer la paire ?
    Merci et encore bravo

  2. Milou dit :

    Bonjour Olivier (s), et les autres
    D’abord est ce que Mr Hildebrand a des sous vêtements couleur chair ?
    L’€ ne peut absolument pas baisser avant 2010 ! pitié pour eux

    http://www.impots-utiles.com/sarkozy-et-fillon-esperent-que-les-marches-n-attaqueront-pas-la-france-avant-les-elections-de-2012.php

  3. Milou dit :

    2012, bien sûr !

  4. @olivier
    Pour moi le CAD est intéressant car lié aux matières premières, par contre les USA sont le premier pays commercialement important pour le Canada…donc il y a du pour et du contre.

  5. olivier dit :

    M CROTTAZ vous vouliez mes sources les voici :
    réfléchissons un peu :
    l’euro c’est quoi ? la monnaie des pays de l’euroland. Dont la France etr l’allemagne sont les chefs de file (l’angleterre n’y est pas : merci De Gaulle)
    Quand la france ou l’allemagne lèvent les sourcils, les autres pays suivent.
    Donc, après des années d’investissements dans les pays emergents de la planète. Oui, il faut rappeler que le gouvernement et les principales entreprises travaillent ensemble. Dans une m^me direction.
    Donc, après avoir investi avecun euro fort dans des pays étranger : ce qui à permis un investissement peu cher, il faudra bien rappatrier les bénéfices à moindre cout.
    En plus, un euro qui baisse, c’est faire des frayeurs, resserer les rangs etc …. .
    Chute de l’euro de 100%
    Sacrebleu, Je me suis trompé de métier, j’aurais ,du faire stratège guerrier.

  6. croc dit :

    Bon, j’annule mes sports d’hiver alors ? Ou je solde tout à l’avance ?

  7. Bob la Pendule dit :

    Personnellement, j’ai vendu tous mes euros. Je suis heureux. Me voilà avec tes tonnes d’or. Tout l’inverse de la BNS…

  8. BA dit :

    Olivier Delamarche parle pendant seulement 5 minutes 55, mais il met les points sur les i.

    Une analyse audio à écouter très attentivement :

  9. olivier dit :

    Delamarche : un peu moins bien : la productivité ce n’est pas ce qui a permis la croissance ?
    Au début des années 2000, lorsqu’un entreprise annonçait des plans de suppression d’emploi, son cours de bourse était valorisé.
    Au début des années 2000 : crise en Argentine et 10 ans après ?
    Franchement avec les commentateurs une fois c’est blanc, l’autre fois c’est noir, comme ça on ne peut pas se tromper. L’euro va mal, ok, l’euro est comdamné. Si l’euro s’en remet c’est que les états auront fait ce qu’il fallait.
    Super facile.

    Pendant ce temps là : une seule chose à faire : essayer d’anticiper les mouvements et fluctuations en lisant la presse, les gouvernements, les évenements et trader pour s’en foutre plein les poches.

  10. BA dit :

    « L’euro va mal, ok, l’euro est comdamné. Si l’euro s’en remet c’est que les états auront fait ce qu’il fallait. »

    Avec quel argent ?

    Les Etats européens vont faire ce qu’il faut pour sauver l’euro … mais avec quel argent ?

  11. Amora dit :

    Du calme ! Certes l’€uro va mal, mais le $ va encore plus mal… Comme l’€uro est marqué pour chaque pays, le $ l’est aussi pour chaque Etat US…

    Cela me fait penser à deux noyés qui ne savent pas nager et le « noyé » américain s’appuie sur la tête du « noyé » de l’€uro pour ne pas boire la tasse et couler. Et le chinois Yuan, lui ? Il est sur le bateau et se pose la question: « qui dois-je sauver en premier, sans couler ma barque? »

    Ne tombez pas dans les pièges de la désinformation américaine dont des milliers de personnes – payées aux frais du contribuables – travaillent dans plusieurs services secrets créés exprès pour la désinformation. Faut-il les nommer pour que vous ouvriez enfin les yeux sur le rôle de Goldmann Sachs et des politiques américains?! ;)

  12. tloc dit :

    Rien de neuf sous le soleil européen.Des extrapolations trop exagérées ne me semblent pas pertinentes car si l’euro commençait à dégringoler, n’oublions pas que les exportations européennes seraient plus importantes au détriment des biens libellés directement ou indirectement en dollar.Le problème européen se trouve dans l’absurdité de la gouvernance mais,si nous trouvons une solution à ce problème (le moment est très favorable pour clouer le bec à tous les « passagers clandestins « ), à l’échelle de temps des nations, la perspective est bonne.POur le spéculateur à la petite semaine, il y a de bonnes opportunités de jouer les va et vient erratiques des monnaies.
    Par contre, les USA ne me semblent pas avoir d’énormes leviers structurels à actionner pour rétablir leur économie.Une fois qu’ils ont virer tout le monde et mis à mal les taux d’intérêts, ils devront bien se rendre compte que le deal réalisé depuis deux décennies avec la chine leur est trés défavorable.J’ai tendance à me méfier des pays anglo saxons qui ont vendu ou délocalisé leur outil industriel et qui se sont transformés en mega casino financier.

  13. merio dit :

    Je crois que l’europe va entrer en recession à cause que les investisseur vont attendre que l’euros chute encore plus pour acheter,d’où un double problème pour la Bns et la Suisse qui voit ces euros partir en fumée avec une économie qui va tomber en panne

  14. olivier dit :

    Comment la BNS a t elle pu croire pouvoir avoir ne serait ce qu’une chance d’influer sur le cours de l’euro.
    Un pays comme la suisse contre l’euroland. En plus après les déboires d’UBS.
    Votre délicieux chocolat ne contient plus qu’une infime partie de cacao : il sufit de lire les étiquettes.
    Je n’ai pas eu l’occasion de regarder pour le Fromage avec des trous s’il était encore à base de lait de vache qui plus est des alpages.
    Qu’en est il des fonds de vos banques ?
    Economie canada dry, économie chocolat.

  15. JP dit :

    Olivier l autre si vous pouviez vous abstenir de commenter de manière débile. On a compris vos idées réactionnaires et sans fondamentaux. L’idée n etait pas de lutter contre l euro mais d’affaiblir le CHF mais c est trop subtil pour vous. D’ailleurs une tentative improductive tellement l’euro c’est du pipo

  16. tloc dit :

    L’euro est mort …ceci cela.Le saviez vous:
    l’europe est le premier partenaire commercial avec les USA (de l’ordde de 320 contre 200 pour la chine), la russie et la chine.
    Qui a intérêt de faire exploser l’euro ? et si l’euro explose, n’y aura t il aucune influence sur le marché mondial.L’euro fluctue de manière très violente mais rappelez vous le dollar dans les années 80 qui est passé en une période de temps courte de 10 francs français à 4.8 francs.Placez vous à l’échelle de temps de pays.Il y a trois ans, lorsqu’on allait doucement mais bien résolument dans le mur avec les subprimes et tout ce qui s’en suit, j’étais trés pessimiste car je me disais que le monde est aveugle.Maintenant, le monde est fou et cela peut peut être se soigner.

  17. BA dit :

    A propos de la zone euro en 2011 :

    Du fait de la réduction de son déficit budgétaire et des rachats de dette effectués cette année, l’Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de l’Etat, a annoncé mardi qu’elle émettra moins l’an prochain.

    Après 188 milliards d’euros de dettes à moyen et long termes en 2010 (nettes des rachats de dette), l’AFT placera 184 milliards d’euros en 2011, soit 2 milliards de moins qu’initialement annoncé le 29 septembre dernier.

    Ce programme est inférieur à celui de l’Allemagne, qui a annoncé la semaine dernière un montant d’émissions d’environ 195 milliards d’euros.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20101221trib000585206/la-france-fera-un-peu-moins-appel-au-marche-en-2011-pour-financer-sa-dette.html

    En 2011, combien de milliards d’euros vont devoir emprunter les 10 Etats européens les plus importants ?

    - L’Italie va devoir emprunter 205 milliards d’euros.
    - L’Allemagne va devoir emprunter 195 milliards d’euros.
    - La France va devoir emprunter 184 milliards d’euros.
    - L’Espagne va devoir emprunter 95 milliards d’euros.
    - Les Pays-Bas vont devoir emprunter 52 milliards d’euros.
    - La Belgique va devoir emprunter 36 milliards d’euros.
    - L’Irlande va devoir emprunter 24 milliards d’euros.
    - Le Portugal va devoir emprunter 17 milliards d’euros.
    - L’Autriche va devoir emprunter 17 milliards d’euros.
    - La Finlande va devoir emprunter 15 milliards d’euros.

    Total : en 2011, ces dix Etats devront emprunter 840 milliards d’euros.

  18. BA dit :

    Et en 2012 ?

    Combien de milliards d’euros vont devoir emprunter les dix Etats européens les plus importants ?

    « En 2012, le cap symbolique des 1.000 milliards d’euros d’émissions souveraines devrait être franchi en hausse pour la première fois depuis la création de la monnaie unique. D’où la préoccupation des responsables européens de voir ressurgir d’autres fortes crises de financement des Etats dans les années qui viennent. »

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201013260201-des-obligations-a-maturite-plus-longue-pour-eviter-les-goulets-d-etranglement.htm

    Nous sommes prévenus.

    En 2011 et en 2012, ce sera la guerre des financements.

  19. merio dit :

    Pas de problème des dettes les comptes bancaire des citoyens sont bien rempli.Madame Widmer-Schtroumpfs ne confirme pas que l’euros baisse à 50cts donc la rumeur est bien réel.

  20. Symnos dit :

    2 articles de journaux parlant de rumeurs non démenties par les intéressés et c’est comme si ce scénario d’un Euro à 50ct était l’unique prévision retenue par la BNS…
    Un peu de réalisme, il s’agit plus vraisemblablement d’un scénario peu probable mais toutefois pas exclu par la BNS et il faut plutôt se réjouir que nos banquiers centraux se préparent à toute éventualité car, comme vous le dite M. Crottaz, tout est possible avec l’Euro.
    Quant aux achats massifs d’Euro de la part de la BNS ces 2 dernières années, bien sûr que ça pèse sur son bilan et qu’il était à priori vain de se battre contre le marché, mais qui nous dit que ces interventions n’ont pas quelque peu retardé la hausse du Franc et ainsi permis aux exportateurs suisses de s’y préparer et d’y faire face à une période moins turbulente (comprendre hors-récession) pour eux.

  21. tloc dit :

    Emprunter n’est que la partie visible de l’iceberg.La véritable question est: dans quel but ?
    S’il s’agissait d’investissement constructif , productif avec une certaine rentabilité et pour péréniser l’industrie ou la recherche, pourquoi pas.Le programme nucléaire français, le TGV ou l’aviation a été réalisé qu’on le veuille ou non avec de l’argent public.La différence actuelle est que tous les gouvernements empruntent pour que la qualité de vie des CON citoyens se maintienne même à crédit.Parlons des soi disant réformes .La réforme des régimes spéciaux avec laquelle le gouvernement s’est bien démené et ait finalement obtenu gain de cause.Qu’en est il exactement?
    En 2003, les régimes spéciaux concernaient 8.2 millions d’affilié pour 3.4 millions de retraités et un montant de pension de 50 milliards d’euro avec 75 % du salaire des six derniers mois garantie par l’Etat.(je passe la retraite à 50 ans ou 55 ans et les avantages de cotisation, de reversion etc….)
    En 2010, les régimes spéciaux concernent 8.8 millions d’affiliés pour 3.9 millions de retraités et un montant de pension de 69.4 milliards d’euro.La réforme n’a simplement augmenté l’âge de départ à la retraite de deux ans comme tout le monde mais n’a aucunement affecté tous les privilèges honteux dont bénéficient cette partie de la population .
    Ainsi, on peut constater que les efforts du gouvernement Sarkosy porte essentiellement sur le communication et non pas sur l’efficience des réformes.On peut se dire qu’un gouvernement ne peut rien faire passer, que le pouvoir est bien trop faible pour réformer un pays comme la France et que tout doit être mis dans la manière d’enrhumer les marchés financiers.
    J’angoisse à l’idée que la France emprunte uniquement pour payer les régimes spéciaux (12.7 millions de favorisés)(70 milliards d’euro) le RSA et la CMU dans les DOM TOM (3 millions au bas mot d ‘individus sous l’arrosoir à attendre que cela tombe)(les chiffres ne sont pas disponibles car ils font parti de la solidarité nationale et ne peuvent être consulté séparément).Je n’oublie pas la rallonge budgétaire qu’il aura fallu trouver en décembre pour payer les fonctionnaires en urgence.Je n’oublie pas le chantage de Fillon vis à vis de sa majorité qui lui a permis d’augmenter encore de plusieurs années l’existence de la CSG CRDS , histoire de continuer à faire payer aux générations futures la lâcheté des politiques depuis 1993 (et avant bien entendu)qui n’ont jamais voulu réformer notre système social qui part en lambeau.Souvenons nous du sort du fameux fonds de réserve des retraites censé permettre le passage délicat dans les années 2018, date à partir de laquelle le ratio cotisant retraité sera très défavorable.Ainsi, c’est toujours la même génération qui profite de la vente des « bijoux de famille » pour son propre profit.
    Ainsi, effectivement les emprunts français sont colossaux, absurdes et d’une lâcheté outrancière.Ils ne préparent en rien l’avenir mais empêche la déliquescence d’une nation gouvernée par des lâches tant sur le plan politique, médiatique que syndicaliste.Je perçois dans un avenir proche la fin de la récréation et une hausse brutale du franc suisse n’est pas à exclure.Par contre, nombreux sont les quadragénaires conscients du mal occasionné par les générations précédentes .Je doute que la vie soit un long fleuve tranquille lorsqu’on demandera toujours aux même de payer pour les pauvres petits vieux qui ont de nos jours un bien meilleur pouvoir d’achat que de nombreux couples qui travaillent.Soit votre famille peut vous aider et vous pouvez espérer une transmission intergénérationnelle au sein de la famille, soit vos aînés ne vous transmettront rien et là , vous êtes sans nul doute les couillons du système français.
    Liberté égalité, fraternité,…..en vente sera bientôt la devise de nos mairies.

  22. on parle de l’euro à 50 cts en cas de faillite de l’espagne…
    on en peut malheureusement rien occulter de nos jours !

  23. merio dit :

    On fait la fête encore ces deux semaines et à partir de janvier 2011 on fait les comptes.

  24. olivier dit :

    ok,
    alors la chine va acheter des obligations du portugal,
    comme seul le travail, la valeur ajoutée et la création de richesses pourront sauver la situation,
    je lance un appel aux investisseurs pour la création d’une franchise de centres d’épiulations.
    La matière première y est fort abondante, cela crée des emplois et les portugais en seront aux anges !!!!

  25. BA dit :

    Jeudi 23 décembre 2010 :

    Zone euro : l’agence de notation Fitch abaisse la note du Portugal à A+, perspectives négatives.

    L’agence de notation Fitch Ratings a abaissé d’un cran la note du Portugal, désormais à A+, avertissant que celle-ci pourrait encore être dégradée, en raison d’un environnement économique « difficile » et du fait de la lenteur de la réduction de l’important déficit public.
     
    Portugal : taux d’intérêt des obligations à 10 ans : 6,614 %.

    (Rappel : le 12 mai 2010, le taux d’intérêt des obligations à 10 ans était de seulement 4,582 %)
     
    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

  26. jeanluc dit :

    Question pour Olivier:

    Pour 2011,j’ouvre une compte chez Boursedirect et place sur le compte en devise ,l’epargne en franc suisse.Bonne idee ou pas?

    JL