Les politicomics

Les politiques font des plaisanteries ces derniers temps et le billet de ce soir reste à vocation humoristique en ces jours de chute des marchés financiers et mauvaises nouvelles depuis le front de l’économie et des chiffres de croissance.

Tout d’abord les termes utilisés par nos dirigeants sont toujours: Reprise, relance

Ces termes s’apparentent plus au football, alors continuons dans le domaine, puisque la coupe du monde est omni-présente.

Au sujet de l’économie, je vois plutôt des tacles,  des expulsions, de la simulation…

En ce mardi 28 juin 2010, nos politiques s’en sont donnés à coeur joie dans l’humour:

Monsieur Obama:

L’économie se renforce », assure Obama, malgré un climat morose

WASHINGTON – Le président américain Barack Obama a assuré mardi que l’économie se renforce, même si subsiste une « grande inquiétude », alors que Wall Street chutait après l’annonce d’un repli de la confiance des ménages aux Etats-Unis.

« Nous sommes dans un phase de relance de l’économie », a déclaré M. Obama à l’occasion d’une rencontre avec le président de la banque centrale américaine Ben Bernanke.

« Dans nos discussions, nous sommes tombés d’accord sur le fait que l’économie se renforce », a-t-il dit.

« Mais nous avons également été d’accord sur le fait qu’il y a encore beaucoup de travail à faire », a poursuivi M. Obama, ajoutant: « Il y a une grande inquiétude concernant les 8 millions d’emplois que nous avons perdus au cours de ces deux dernières années ».

Notant qu’il y avait eu des « tendances très positives dans de nombreux secteurs » de l’économie, M. Obama a souligné que « malheureusement, en raison des troubles que nous avons vus en Europe, nous constatons maintenant des vents contraires (…) et de la nervosité du côté des marchés, des entreprises et des investisseurs ».

« Nous devons encore travailler pour y remédier », a-t-il dit.

Monsieur Strauss-Kahn

ALERTE – FMI: Strauss-Kahn exclu une rechute de l’économie mondiale

WASHINGTON – Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a affirmé mardi à Washington qu’il tablait toujours sur une poursuite de la reprise mondiale, en excluant le risque d’une rechute de l’économie.

Que font-ils alors des indicateurs du jour ?

gros trou d’air pour la confiance des consommateurs

de l’immobilier US qui ne va pas bien du tout

http://www.lesaffaires.com/blogues/diane-berard/un-video-troublant-1mi-d-americains-refusent-de-payer-leur-hypotheque/514331

Pour la relance on choisit les impôts. la TVA est augmentée de 2 points en Grèce, à 24% en Roumanie et en France, c’est monsieur Juppé qui réapparaît avec ? Devinez quoi ?

Alain Juppé prône la rigueur et suggère une hausse de la TVA

Heureusement qu’ils sont là pour me redonner le sourire.

hahahaha entendez-vous le rire du gobelin ?

Tags: ,

8 Responses to “Les politicomics”

  1. lelievremilou dit :

    Bonjour Olivier.
    Bien entendu notre chère Ségo a remué violemment le couteau dans la plaie, hier soir, à la télé. Comme je la comprends.

  2. tloc dit :

    Pour Sego, compte tenu de la valeur déclarée de ses biens avant la présidentielle de 2007 ,je me demande si elle a eu un contrôle fiscal sur l’ISF ????

  3. DOZIER dit :

    Le gold index augmente
    Le Baltic dry index s’effondre revenant sous ses niveau d’avant mars 2010
    Le TLT Ishs T-Bnd 20+y (Nyse) lui augmente (+4,33% vs valaur au 1/6)

    Donc tout va de mieux en mieux.

    CA SE RENFORCE !

  4. BA dit :

    Plus les jours passent, plus l’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

    Dernier exemple en date : l’Espagne lance un emprunt à 5 ans.

    En mars 2010, l’Espagne devait payer un taux d’intérêt de 2,62 %. Trois mois plus tard, le jeudi 1er juillet 2010, l’Espagne a dû payer un taux d’intérêt de … 3,657 % !

    Plus les jours passent, plus les taux d’intérêt de l’Espagne explosent.

    L’Espagne est en train de se surendetter.

    Voici le graphique pour un emprunt de l’Espagne à 5 ans :

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPG5YR%3AIND

  5. jymesnil dit :

    barack en a remis une couche aujourd’hui…suite à l’augmentation des destructions d’emplois, il affirme que l’économie est dans la bonne direction :-)

    cela dit ce sont des politiciens, rien que ça :-)

  6. BA dit :

    Cela faisait six jours que Christine Lagarde n’avait pas dit de conneries.

    Je commençais à m’inquiéter.

    Dimanche 4 juillet, Christine Lagarde a parlé … et ça n’a pas été triste !

    Lisez cet article :

    Entre rigueur et relance, Christine Lagarde choisit la « ri-lance ».

    La ministre de l’Economie Christine Lagarde a affirmé dimanche que la politique française de sortie de crise était un mélange de « rigueur » et de « relance », qu’elle a résumé par le néologisme « ri-lance ».

    « Relance ou rigueur, ce n’est pas un choix, ce n’est pas un noeud gordien pour moi », a-t-elle expliqué lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, organisées chaque année par le Cercle des économistes.

    « La politique économique que nous menons en France actuellement, c’est une politique de ri-lance », a-t-elle ajouté.

    Pour définir ce terme, elle a décrit un « subtil dosage qui consiste en réalité à réduire la dépense publique là où ce sera le moins douloureux pour la perspective de relance de l’activité économique ».

    http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=6e6c7cfd079a4afb70fe6e9014ee87fe

    Christine Lagarde est toujours aussi ri-dicule.