Secret Bancaire Suisse, attention à l’effet boomerang

Au hasard de mes visites de sites, je suis tombé sur un article fort intéressant qui pose beaucoup de questions et rappelle certains événements et éléments

  1. Seul « le Canard enchaîné » (toujours bien informé) a relayé les informations
  2. Les visites d’Eric Woeth à Genève pour chercher de l’argent
  3. Les possibles liens entre Falciani et le maître d’hôtel de Bettencourt (instrumentalisation? de la part de qui?)
  4. Que les banques genevoises possèdent en leurs mains des informations qui pourraient être une bombe pour les politiques français
  5. Que les banques suisse n’ont pas la culture de la Vendetta (mais sait-on jamais).

Je cite l’article:  » Ils ont voulu faire exploser le secret bancaire, qu’ils assument maintenant ! »

http://www.cartonrougeducitoyen.ch/index.php/component/content/article/1-nouvelles-quotidiennes/865-woerth-ex-porteur-de-valises-pour-sarko

L’arroseur arrosé ?

Tags: , ,

11 Responses to “Secret Bancaire Suisse, attention à l’effet boomerang”

  1. lelievremilou dit :

    Bonjour Olivier.
    Tout ça recoupe les infos que j’avais enregistrées :

    http://pcfbalaruc.over-blog.com/article-quand-eric-woerth-allait-chercher-des-fonds-en-suisse-pour-la-campagne-de-sarkozy-37237460.html

    No comment ! mais dégouté.

  2. tloc dit :

    Il n’est pas particulièrement choquant de penser qu’il existe des donateurs pour les partis politiques.Cela me rappelle la bonne époque ou le PC était censé vivre et prospérer (autour de 15 % en 1981) grâce à la vente du muguet en mai…..
    Je me souviens d’une visite de Chirac en andorre lors de sa dernière campagne présidentielle.Je crois que cela a toujours été et n’oublions pas que placer un individu du « sérail » pour mieux contrôler les rouages de l’économie souterraine n’est pas forcément une mauvaise idée.Vidocq n’était il pas un ancien bagnard….Au risque de ne pas suivre le sens général, cela ne me choque pas tant que cela.Si l’encadrement fédéral de l’équipe de France avait été des footbaleurs reconnus peut être n’en serions nous pas là actuellement?

  3. DOZIER dit :

    Aux Etats Unis les partis politiques sont financés par l’industrie et ses lobbys, les dons sont même déductibles.

    Je ne trouve rien de choquant à ce qu’un partie politique cherche des financements.

    Et il faut être bien naïf pour croire qu’un homme politique n’a pas d’accointances avec le monde des affaires.

    Ce qui me gêne c’est la façon de procéder qui consiste à annoncer :  »nous disposons d’une liste de 3000 noms de contribuables indélicats et nous leurs offrons la possibilité d’aller se dénonçer aux services fiscaux »

    N’eut il pas été plus efficace d’agir en toute discrétion au cas par cas.

    NB : Mme Liliane figurait elle sur la dite liste ?

  4. @tloc et dozier
    non rien de bien répréhensible que d’aller chercher des fonds en Suisse. Question: déclarés ?
    la liste avec des noms connus qu’on aurait enlevés ?
    tout est possible
    effectivement la manière pêche !

  5. dominique dit :

    et oui Woeth et Devedjian allais en suisse chercher l enveloppe
    Le racket, est ce que le code pénal nomme, « vol avec violence » . Il s’agit d’un acte voisin de l’extorsion. Le racketteur exige de sa victime de l’argent, des objets ou des vêtements en le menaçant. Il fait généralement usage de la force physique, de menaces ou de chantage. Ce délit est puni par la loi. Ce mot apparaît à New York dans les années 1850 pour désigner les fêtes extravagantes et bruyantes organisées par les gangs des Five Points, lors desquelles, des politiciens corrompus se faisaient remettre de l’argent en utilisant la menace et la contrainte. Il vient en fait de l’italien, ricatto qui signifie « chantage ». En anglais, le sens premier du mot racket est vacarme, tintamarre, son sens figuré est escroquerie. C’est dans cette acception qu’il est utilisé en France.
    ces 1 forme moderne

  6. Romain dit :

    Dommage que la Suisse ne se venge pas et ne défende pas son Etat de droit et ses libertés. Puis voir tomber quelques têtes de politicards hypocrites et autres parasites spoliateurs aurait pu être amusant. Ce sera une prochaine fois espérons pour les popcorns…

  7. Il existe un film avec Alain Delon: Ne réveillez pas un flic qui dort.
    Ne réveillez pas un banquier qui dort….

  8. Jean Michel dit :

    Moi ce qui me choque c’est qu’on puisse défendre les paradis fiscaux, vu les dégâts qu’ils causent notamment aux pays les plus pauvres.
    Je pense qu’un grand déballage sur ces places  » off shore » est souhaitable même s’il y a des dommages collatéraux.
    A quand une grande discussion sur ce sujet sur votre site olivier ?

  9. Peut-être une jour. mais le problème c’est que tout le monde dit que la suisse est un paradis fiscal.
    etant contribuable suisse je ne le vois pas ainsi et ne le vis pas ainsi. je suis content d’avoir un secret bancaire qui protège ma sphère privée.
    Quand aux paradis fiscaux, les USA possèdent les plus opaques..cela vous étonne ? pourquoi sontils en Afganistan ? etc.etc.etc.
    le débat est sans fin je crois, mais pourrais être intéressant.
    L’article que j’ai posté sur les anglo-saxons qui en veulent à la Suisse est de France 24. Une TV française reconnaissent que la suisse est une victime, c’estc’est magnifique.
    Je vais réfléchir pour lancer une débat propre, mais ne promet rien. bien à vous

  10. jean-luc dit :

    La Suisse aurait beaucoup à dire je pense, Sarkozy qui dans sa jeunesse était avocat d’affaire je crois et faisait des montages avec la Suisse. Si je me souviens bien, il connait très bien Genéve.
    Comme quoi quand ils veulent ils viennent chercher l’argent là où il est.
    Ma question est: quels cadeaux a-t-on fait à ces si riches personnes qui ont donné de leur argent?