Vidéo du jour: Guerre Economique de la Part des Anglo-Saxons

Sur France24, un reportage intéressant qui explique que ce sont les anglo-saxons qui vont récolter les fruits des pressions exercées sur la banque suisse.

Le reportage: France24 – Secret bancaire qui en veut à la Suisse

Comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois, affaiblir la Suisse n’est peut-être pas la solution pour les pays européens. Les fonds vont partir sous d’autres cieux, d’autres continents. En finalité qui sera le(s) grand(s) perdant(s)?

Je vous laisse tirer les conclusions et un article de « les Echos »: La Suisse contribue à l’attractivité de la place européenne

Je vois mal comment, plus tard, la France, l’Allemagne vont pouvoir exercer des pressions sur Singapour ou Hong-Kong (indirectement sur la Chine) à distance. C’est finalement se tirer une belle balle dans le portemonnaie que de faire fuir les capitaux ailleurs qu’en Europe.

J’ajoute qu’aux Etats-Unis, il existe des juridictions (Delaware, etc.) où il est possible de cacher sont argent (c’est expliqué dans le reportage)

Dans le reportage, il est dit: « Trust contre secret bancaire, c’est le premier qui remporte la palme de l’opacité ».

D’après Global Financial Intergrity, les plus mauvais pays dans la transparence sont: Les Etats-Unis, les Iles Cayman, le Royaume-Uni, le Luxembourg et l’Allemagne…..

Finalement l’Allemagne lave aussi plus blanc: allemagne-championne blanchiment que blanc: liechtenstein-berlin-signe

Quand les anglo-saxons et pays européens parlent d’opacité, ils avancent bien évidemment ce qui les arrange. A qui profite le crime (aussi pour l’euro): Crise de l’euro un complot anglo-saxon

Même un ministre autrichien se permet de dire que la Suisse est une pique-assiette !

Je me demande qui est plus pique-assiette: Celui qui est hors du système et se fait attaquer ou celui qui est dans le système, en profite et bénéficie aussi d’un secret bancaire ?

La discussion est ouverte.

Tags: , , , ,

7 Responses to “Vidéo du jour: Guerre Economique de la Part des Anglo-Saxons”

  1. eop dit :

    C’est bien ce que je dis dans ton article précédent.
    Ouvrez les yeux :

    A qui profite le crime ??

  2. DOZIER dit :

    Le budget des USA est en croissance constante, il est donc « normale » que l’administration US cherche à attirer les capitaux par tout les moyens ceci dans le but de pouvoir maintenir des taux d’intérêts les plus bas possible.

  3. tloc dit :

    Nous sommes en guerre économique et tout le monde « drague » les liquidités disponibles, soit par le sourire , soit par la force.Pourrons t ils néanmoins rembourser les déficits monstrueux sans renégocier leurs dettes ? perso, j’en doute fort mais il faudra bien suivre le timing et voir quel pays tombera en premier, sachant qu’il existera un important risque de domino sur tout le système.
    Que faire ?
    regarder l’équipe de france pour bien se rendre compte que lorsque des incompétents gouvernent , les actifs finissent toujours par en avoir ras le bol même si cela s’exprime de façon plus ou moins brouillon.

  4. Tarek dit :

    merci beaucoup Olivier pour la video sur Bettoncourt:

    http://blog.crottaz-finance.ch/?p=4554

    en fait avant même l’affaire de Anelka, depuis 1 mois sur les infos, on ne parle que des bleus et la coupe du monde, ils ont fait du vélo ils ont pris le petit dejeuner, celui la ecoute la musique avec un casque, l’autre prefere jouer playstation etc…..

  5. pierre dit :

    et bettencourt fait du velo, écoute son tourne-disques, et prend le petit déjeuner (avec son copain Eric) et personne n’en parle. Désormais, les bleus éliminés on va pouvoir se consacrer à Eric, Nicolas ( et ce ne sont pas Cantona, ni Anelka)

  6. BA dit :

    Que se passe-t-il quand un Etat de la zone euro lance un emprunt sur les marchés internationaux ?

    Prenons un exemple concret : un Etat de la zone euro lance un emprunt à 10 ans.

    Mercredi 23 juin 2010 :

    - Si l’Allemagne avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 2,65 %.

    2,65 % d’intérêt pour un emprunt, ce n’est vraiment pas cher.

    Comparons les 2,65 % de l’Allemagne avec les taux d’intérêt des Etats d’Europe du sud et avec l’Irlande :

    - Si l’Espagne avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 4,54 %.

    - Si l’Irlande avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 5,48 %.

    - Si le Portugal avait lancé un emprunt à 10 ans, il aurait dû verser un taux d’intérêt de 5,72 %.

    - Si la Grèce avait lancé un emprunt à 10 ans, elle aurait dû verser un taux d’intérêt de 10,37 %.

    Conclusion : aujourd’hui, dans les faits, il y a deux zones euros.

    Conclusion numéro 2 : aujourd’hui, les deux zones euros s’éloignent l’une de l’autre de plus en plus vite.