Vidéo du jour: L’Etat ne compte que sur la peur des citoyens !

Ce matin sur la Radio Suisse Romande (audio,) dans l’émission « Café Philo », un philosophe parle de la philosophie politique.

« Aujourd’hui on est en train de mettre en place un individu sans audace……….qui désire faire avant tout le monde comme tout le monde ! »

« On atteint l’individualisme conformiste »

cafe-philo-20100429

Une vision très intéressante et non dénuée d’intérêt, à écouter attentivement.

L’Etat engendre volontairement des craintes pour en tirer des avantages électoralistes. Non c’est possible ça ?

12 Responses to “Vidéo du jour: L’Etat ne compte que sur la peur des citoyens !”

  1. merzak dit :

    un proverbe japonais « imi gai itai » qui veut dire « ce sont des mots qui font mal à entendre »
    cordialement

  2. merzak dit :

    « Mimi gai itai »

  3. zorglub dit :

    « L’Etat engendre volontairement des craintes pour en tirer des avantages électoralistes. Non c’est possible ça ? »

    Oh que si! Voir les paniques soutenues par les gouvernements sur le RCA (Réchauffement Climatique Anthropique), divers virus de grippe, la vache folle, la « mort des forêts », etc. Non seulement pour « en tirer des avantages électoralistes », mais aussi (je dirais même surtout) pour imposer avec l’appui de l’opinion publique des mesures dirigistes et liberticides: tentation de TOUS les gouvernements, même des plus démocratiques.

  4. ShereKhan dit :

    Ce n’est pas seulement une tentation de « tous » les gpuvernements, mais une tendance qui se développe depuis une décade et plus, oui.

  5. Milou dit :

    Bonjour Olivier, bonjour à tous.

    Et cette crainte géneralisée provoque une demande croissante des municipalités pour les installations de video surveillance. A Londres on surveille même l’interieur des maisons. En France on y vient également. Dans certains centres-villes c’est bardé de caméras. On nous suggère que l’ennemi est partout armé jusqu’aux dents. La « démocratie » (celle des politico-oligarque-financiers) est en danger !
    Fuyons à Gardafui !

  6. Ufoman dit :

    Lisez Georges Orwell 1984… nous vivons de plus en plus dans une société Orwellienne…
    Je ne savais pas qu’on surveillait l’intérieur des maisons… vraiment comme décrit par Orwell !!

    Cordialement,

  7. BA dit :

    L’Union européenne, c’est facile :

    ça consiste à prêter des dizaines de milliards d’euros que nous n’avons pas … à des Etats européens qui ne nous rembourseront pas.

    Exemple :

    Les Etats européens devront prêter à la Grèce 120 milliards d’euros en tout.

    Magnifique.

    Et au Portugal ?

    Combien de centaines de milliards d’euros les Etats européens devront-ils prêter au Portugal ?

    Et à l’Espagne ?

    Taux de chômage record de 20,05 % au 1er trimestre en Espagne.

    Le taux de chômage a atteint un niveau record de 20,05 % en Espagne au cours du premier trimestre 2010, en nette hausse par rapport au niveau de 18,8 % des trois derniers mois de 2009, selon des données de l’Institut national de statistiques (INE).

    Ce chiffre est supérieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui attendaient en moyenne 19,6 %, mais en ligne avec un rapport préliminaire publié mardi disant que le taux de chômage avait dépassé les 20 % de la population active.

    Le gouvernement espagnol prévoit un taux de chômage moyen de 19 % en 2010.

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE63T04Y20100430

  8. Laurent dit :

    Le problème n’est pas que lié aux gouvernements, la peur est diffusée par certains industriels qui ont tout à y gagner.Les gouvernements suivent aveuglement car ils sont soit stupides, soit corrompus(certainement les deux…). La peur, c’est des ventes: des sièges enfants pour vos bambins jusqu’à 12 ans,des airbags plein votre voiture,des radars plein les routes (mon dieu! un accident de voiture) des systèmes d’alarmes dans chaque maisons(mon dieu! les cambrioleurs), des alarmes dans votre piscine(mon dieu! ces enfants et ces animaux qui se suicident dans ma piscine), un panneau solaire sur votre toit (mon dieu! tout ce CO2), des assurances pour tout et n’importe quoi(mon dieu! que l’avenir est incertain),un petit vaccin contre la grippe, un lexotanil (lexomil pour nos amis français) pour oublier que nous avons peur et tous au lit.
    La vérité c’est que le marketing de la peur est ce qui marche le mieux, et c’est le meilleur moyen de vendre des choses inutiles, que vous n’utiliserez certainement jamais, à des prix prohibitifs (mon dieu ! il me le faut, je suis sauvé !).
    L’avantage, quand on a peur, on ne se pose plus beaucoup de questions…Le client qui ne réfléchit plus, voilà un concept des plus novateur, et heureusement pour certains que celà existe, car sinon la crise serait largement plus violente (le jour où chacun n’achète plus que ce qui lui est vraiment nécessaire…)
    En attendant j’ai le malheur de vous annoncer que le domaine qui fonctionne le plus à la peur c’est : La Bourse ! et pourquoi ? Parce que là, c’est la plus grande peur que l’Homme puisse connaître qui dirige: Celle de perdre son argent…

  9. Merci Laurent c’est excellentissime ! j’en ai bien peur…

  10. ShereKhan dit :

    Je ne crois pas que des industriels soient seuls à être derrière cela, cela va beaucoup plus loin.

  11. Fabrice dit :

    Pour Laurent
    Hors sujet : Avec l’instauration des radars (de la peur) j’ai vu le nombre d’accidentés (parents, enfants, jeunes amoureux…) graves diminuer fortement dans mon service d’urgence. Mais çà repart avec les logiciels de détection… comme quoi parfois.
    Ok je sors !

  12. Eric Segard dit :

    Ce philosophe voit juste : la coopération est un excellent remède contre peur et stress ; de même les recherches de sens (valeurs éthiques), d’anticipation, de régulation, de reconnaissance. Travaillons donc ces 5 dimensions anticonformistes ! Car rien de pire pour le genre humain que le conformisme (référez vous aux expériences de Milgram, lisez Des hommes ordinaires ; Le 101ème bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne de Christopher Browning).
    Eric S.