Vidéo: Ma retraite au Portugal

Je suis tombé hier sur ce reportage de la RTS.

Exonération fiscale 10 ans sur le revenu pour ceux qui veulent aller s’installer au Portugal….

Quant on voit les histoires que l’UE fait à la Suisse concernant une « pseudo concurrence fiscale soi-disant déloyale »….Je suis un peu mort de rire.

L’UE voit toujours la paille dans l’œil du voisin…. (c’est comme la limitation de l’immigration au Liechtenstein ave l’accord de l’UE)

Tags: , , ,

13 Responses to “Vidéo: Ma retraite au Portugal”

  1. Amora dit :

    Oui surtout que les quotas d’immigration au Lichtenstein se font par tirage au sort! Elle est belle la démocratie défendue par l’Union Européenne! Les technocrates de Bruxelles vont prendre une belle claque aux prochaines élections… Tant ils ne se rendent pas compte du ridicule de leurs actes et de leur mode de penser! ;)

    Quant aux nombreux suisses qui vont s’exiler au Portugal pour leur retraite c’est une grande farce. A le retraite à 65 ans et à 75 ans, ils commencent à payer des impôts, sont, donc, plus vieux, plus fragile ou malade et moins performant et les réserves financières baissent inéluctablement… Et vouloir comparer les système de santé portugais avec le système de santé suisse, c’est un pas que je ne ferais pas. Tous voudront revenir en Suisse… mais n’en auront plus les moyens! Sauf les millionnaires et milliardaires! Mais eux achètent des résidences secondaires ou tertiaires… :D

  2. michel dit :

    https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/t1.0-9/1385324_388027148003545_223375128_n.jpg

    La Suisse a TRES mal joué ; l’avenir est plus qu’incertain…
    Je vis ma retraite ailleurs, sans regret aucun .

  3. Prevot dit :

    Çà exige une étude….détaillée et ce qui peut être vrai pour des Suisses ne l’est pas nécessairement pour des …
     » Hollandés » ;
    Je crois en effet que le fisc français estime qu’à partir du moment où l’essentiel de vos revenus ( votre retraite en l’occurrence )provient de France c’est à la France que vous devez payer vos impôts…ceci dit je raconte peut être une bêtise…ou du moins un « forfait » sauf cas particuliers comme la Polynésie.

  4. xoxo dit :

    juste en passant le Liechtenstein a obtenu des quotas d’immigration et la Norvège des quotas de pêches avantageux grâce a L’EEE si on ne l’avait pas refusé on aurait participé a ces négociations et sûrement mieux s’en tirer qu’avec les bilatérales ou nous étions seuls en face de 28 états qui doivent être unanimes

  5. Amora dit :

    Avec des « si » xoxo on peut tout faire et tout obtenir… ;)

  6. Pana dit :

    Les impôts sur les successions restent en mains françaises, pas portuguaises… paraît-il…

  7. Amora dit :

    michel vous avez raison, la Suisse a TRES mal joué.

    Néanmoins, je connais plusieurs suisses vivant à l’étranger leur retraite à cause d’un coût de vie inférieur à celui de la Suisse. Exemple en Thaïlande, au Maroc, voire au Québec! Mais tous ceux que je connais et qui ont 70 ans et plus… reviennent vite en Suisse quand il s’agit de se faire soigner. Et tous vivent à l’étranger en ayant une résidence secondaire, ceux qui ont tout misé sur l’étranger se plaignent de leur mauvais choix dès le premier problème de santé(ceux en Thaïlande par exemple…) mais n’ont plus l’argent suffisant pour revenir en Suisse et s’y installer car la vie est trop chère pour eux.

  8. Jean-Yves Mesnil dit :

    Citoyen français, je suis envieux de la démocratie suisse ! notre foutue europe de fonctionnaires non élus nous embarque en enfer ….le problème de la Suisse c’est qu’elle est le témoin du crime ?! en effet, elle a une monnaie forte et peu de chômage, une démocratie directe et ça marche alors qu’on fait de plus en plus sans consultation du peuple en Europe ?! le futur traité transatlantique europe-usa se discute entre fonctionnaires, il ne sera ratifié ni par les peuples, ni par les parlements nationaux, c’est fini pour les nations d’Europe, terminé ! alors il faut bien comprendre que la Suisse, là au milieu qui fait autrement et reste libre c’est vraiment un problème ?! tenez bon :-)

  9. Amora dit :

    Libre circulation des personnes: les êtres humains se transforment en marchandise; cela n’est pas acceptable. La libre circulation des personnes est l’un des trois piliers du néolibéralisme ou, en d’autres termes, de la mondialisation.

    L’Europe est un projet néolibéral, ce que cela apporte aux populations, nous le voyons à satiété: paupérisation en Grèce, des milliards pour les banques (MES), HartzVI en Allemagne etc., etc. …

    Il faut absolument une réorientation: les économies nationales doivent de nouveau être limitées dans le monde entier. Il faut que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes soit mis en application dans tous les domaines, tant politiques qu’économiques. C’est dans ce contexte que se place la décision du souverain suisse de limiter la libre circulation des personnes.

    Lire l’article en entier sur le lien suivant: http://www.mondialisation.ca/libre-circulation-des-personnes-les-etres-humains-se-transforment-en-marchandise-cela-nest-pas-acceptable/5372150

    Outre la Suisse, on pourrait aussi s’orienter sur les Etats de la Communauté des Etats latino-américains et caraïbes (CELAC): les 33 Etats d’Amérique latine se libèrent du joug des Etats-Unis et se déclarent région zone de paix.

    Le projet transatlantique TAFTA est la pire des choses qui puisse arriver à l’Europe géographique. L’Union Européenne est un monstre néolibéral à détruire au plus vite pour le bien de tous les citoyens européens.

  10. Amora dit :

    L’application de l’initiative contre l’immigration de masse passe par de multiples clauses de sauvegarde, selon Josef Ackermann, vice-président du WEF(Worl Economic Forum, fondation sans but lucratif fondées en 1971 et dont le siège est à Genève, en Suisse).

    M. Ackermann propose que la libre circulation fonctionne sans entrave jusqu’à un taux de 15% d’étrangers. « Avec son fort taux de 23% d’étrangers, la Suisse n’est pas le seul pays qui fait face au problème de surpopulation étrangère », écrit le manager saint-gallois qui a dirigé la Deutsche Bank, présidé le conseil d’administration de l’assureur Zürich et qui siège encore dans de nombreux conseils d’administration. Des tensions sociales peuvent aussi être observées dans différentes régions européennes.

    Lire le rapport de son interview dans le journal Blick retranscrit sur 20 minutes ou la Tribune de Genève: http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/31349233

    C’est un peu tard quand on pense que dès 2007(23 octobre), la Commission européenne a présenté son projet de « carte bleue » qui doit faciliter l’immigration en provenance d’autres continents. Les peuples premiers européens (la définition est celle-ci: les Européens sont les Européens d’origine et la démographie qui conduit au suicide collectif est la démographie défaillante des Européens d’origine alors que l’immigration qui contribue à la disparition des Européens d’origine est l’immigration en provenance d’autres continents. Ces termes ou expressions de langue française sont couramment employés par les instances officielles au Canada où les Européens autochtones sont également appelés Blancs européens!!) sont en voie de disparition…

    Les dirigeants politiques européens mettent officiellement en place le processus de REMPLACEMENT des populations spécifiquement européennes par des immigrés en provenance d’autres continents. Pour les dirigeants politiques européens la préservation des Européens d’origine N’EST PAS prioritaire.

    Cette immigration extra-européenne contribue à l’extinction des Européens autochtones. Le groupe des Européens autochtones est en danger d’extinction imminente à l’échelle de l’Histoire, d’ici 100 à 150 ans.

    Les Européens autochtones sont porteurs d’une civilisation, laquelle résulte d’une évolution millénaire, et le remplacement de cette branche de l’humanité par des immigrants venus d’autres continents conduit à la disparition de la civilisation dont sont porteurs les Européens autochtones. Et j’ai toujours dit que les problèmes sociaux et sociétaux se déclenchent lors d’un taux dépassant les 20% d’une population d’un pays. Tous les chiffres énoncés proviennent exclusivement des documents publiés par les organismes internationaux et par l’ONU:

    la population sur le continent européen sera en 2100 composée d’un tiers d’habitants d’origine européenne (les Européens autochtones) et de deux tiers d’habitants d’origine non-européenne. En 2100, il y aura sur le continent européen 170 millions d’Européens autochtones dans une population de 520 millions d’habitants au total. Cela signifie aussi qu’en Europe de l’an 2100 la civilisation d’ascendance culturelle européenne, dont sont porteurs les Blancs européens, sera remplacée par une autre civilisation.

    Avec la « carte bleue », carte de séjour commune aux Etats membres de l’Union européenne, on veut ouvrir tout grand les portes à l’immigration en provenance d’autres continents. Le but officiellement affiché est de combler le manque de main-d’œuvre qualifiée. Le but non affiché est de combler le déficit démographique de l’Union européenne et de l’Europe en général. Les dirigeants politiques européens prétendent qu’il n’y a pas d’autre solution, que la société européenne moins nombreuse ne peut pas survivre. Est-ce vrai ? La réponse est bien sûr que NON! Alors pourquoi ce choix délibéré de la Commission européenne?

    Il y a deux groupes de pression:
    1. Les groupes de pression organisés au sein d’institutions internationales, telles que l’ONU, qui poussent à installer sur le continent européen la masse croissante des Africains. Du point de vue de ces dignitaires des institutions internationales, l’organisation des flux migratoires toujours plus forts d’Afrique vers l’Europe est la solution idéale pour résoudre l’incapacité des Africains de se prendre eux-mêmes en charge, et notamment est d’après eux la solution idéale pour résoudre les problèmes africains induits par l’incapacité des Africains de brider leur natalité, laquelle est devenue la cause principale de leur pauvreté.

    2. Les lobbies(multinationales) qui représentent les très gros intérêts économiques privés, qui ont intérêt à maintenir un haut niveau d’activité économique en Europe afin de continuer à s’assurer un haut niveau de profits et pour cela veulent une forte immigration non-européenne. Dans le but d’accroître encore la richesse de quelques cercles restreints, les lobbies ont poussé les dirigeants européens à mettre en place une politique d’immigration, qui permettra d’importer en Europe plus de 10 millions de nouveaux immigrés par an! Les premiers rapports de l’ONU, qui osaient présenter ouvertement le plan de la « migration de remplacement », étaient en quelque sorte des ballons d’essai : ils estimaient les « besoins » en immigrants non-européens à « seulement » 4,5 millions par an. C’était à la fin du XXe siècle. L’objectif chiffré le plus récent que l’ONU a fixé pour l’Union européenne est en progression forte : 13,5 millions de nouveaux immigrés par an en Europe!

    Voir ce tableau qui en dit long: http://www.agoravox.fr/IMG/ONUetCdEPopulationCompareeEuropeAfrique-b.png

    En 1900, l’Europe avait 450 millions d’habitants et l’Afrique 130 millions.

    En 2000, l’Europe avait 720 millions d’habitants et l’Afrique 780 millions.

    En 2100, l’Afrique aura 2200 millions d’habitants.

    En 2100, si l’immigration depuis les autres continents continue, et si la natalité des Européens d’origine, c’est-à-dire des Blancs européens, reste à environ 1,4 enfants par femme, l’Europe aura :

    – 520 millions d’habitants au total, dont

    – 170 millions d’habitants d’origine européenne, c’est-à-dire des Blancs européens.

    Les Européens d’origine appartiennent à une branche de l’humanité qui s’est développée sur l’aire géographique qui va de Lisbonne, sur les bords de l’océan Atlantique, à travers l’ensemble du continent européen, et qui en passant au nord de la mer Noire et de la mer Caspienne, s’étend jusqu’à Vladivostok, sur les bords de l’océan Pacifique.

    On comprend mieux le conflit ukrainien actuel dans cette optique! Et ce qui est la cause du communautarisme, ce qui éventuellement pose problème, en France et généralement en Europe, ce n’est pas « l’immigration », c’est « l’immigration non-européenne ».

    Taux de fécondité dans le monde en 2006: http://www.agoravox.fr/IMG/Taux_de_fecondite_monde_2006-b.png

    sources: multiples dont calculs sur Demeny 2003 et résumé Agoravox.fr

  11. Amora dit :

    Le Conseil fédéral joue avec le feu en faisant tout pour ne pas accepter la volonté populaire du vote du 9 février 2014.

    Il sait comme tout citoyen suisse que la réglementation Dublin 2 ne fonctionne pas et incite davantage l’immigration massive en Suisse comme dans l’espace Schengen. Malgré cela il renforce cette stupide réglementation européenne:

    « Désireux de renforcer le système Dublin, le Conseil fédéral approuve l’accord EASO

    Berne, 26.03.2014 – Le Conseil fédéral estime que la Suisse doit participer aux activités du Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO). Il a approuvé aujourd’hui la signature de l’accord EASO et ouvert la procédure de consultation, qui durera jusqu’au 3 juillet 2014. Le Bureau d’appui soutient les Etats membres du système Dublin dont les régimes d’asile sont exposés à une pression particulière.

    L’EASO (European Asylum Support Office) est une agence de l’Union européenne (UE) qui a son siège à Malte. Inauguré mi-juin 2011, ce Bureau d’appui a pour mission d’encourager la collaboration entre les Etats membres de l’UE dans le domaine de l’asile, de combler les lacunes constatées dans certains pays et de renforcer ainsi le système Dublin.

    L’une de ses tâches principales consiste à soutenir les Etats membres dont les systèmes d’asile et d’accueil sont exposés à une pression particulière. En ce moment, par exemple, l’EASO a détaché des équipes d’appui en Grèce et en Bulgarie afin de prêter main-forte aux autorités pour mettre en place un régime d’asile. Par ailleurs, l’agence organise des formations de spécialistes dans le domaine de l’asile et coordonne l’échange d’informations sur les pays de provenance. Relevons qu’elle n’est pas habilitée à donner des instructions aux autorités nationales.

    Voix consultative au sein du conseil d’administration de l’agence
    Dès l’entrée en vigueur de l’accord, la Suisse soutiendra activement les efforts déployés par l’EASO, notamment en détachant des spécialistes. En contrepartie, elle pourra, elle aussi, bénéficier de l’aide du Bureau d’appui. Elle prendra part avec voix consultative aux séances du Conseil d’administration de l’agence, mais ne sera pas tenue de reprendre les éventuels développements de l’accord visant à étendre le champ d’activité de l’EASO.

    La contribution financière de la Suisse, de même que celle des autres Etats associés à Dublin, à savoir la Norvège, le Liechtenstein et l’Islande, est calculée en fonction du rapport du PIB de la Suisse ou de l’Etat associé à Dublin au PIB de l’ensemble des pays participant à l’EASO. C’est une clé de répartition courante, déjà appliquée dans le cadre d’accords antérieurs, en particulier en rapport avec la collaboration Schengen. Ces prochaines années, le montant de la contribution annuelle devrait se situer au-dessous d’un million.

    C’est le 6 juillet 2011 que le Conseil fédéral avait décidé d’engager des négociations avec la Commission européenne en vue d’une participation de la Suisse à l’EASO. Menées conjointement avec les autres Etats associés, ces négociations ont abouti à un accord, paraphé le 28 juin 2013 à Bruxelles. »

    Lien: https://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=52417

  12. J’aime bien l’expression « L’UE voit toujours la paille dans l’œil du voisin » car je la trouve juste. L’UE trouve toujours des critiques sur les autres, pourtant dans les faits critiqués c’est elle qui s’y intéresse la première. Moi je pense que l’UE veut s’imposer et prendre la première place et dès qu’il y a quelque chose qui pourrait faire avancer les autres, elle agit…