Archive for the ‘Bourse étrangère’ Category

Panique à tous les étages

Dimanche, août 7th, 2011

La panique semble s’emparer des médias, ceux là même qui nous disaient que tout allait bien.

On peut lire tout et n’importe quoi ! J’en appelle au lecteur du blog: « relativisez ce que vous lisez, prenez du recul et analysez ! » Ne prenez pas tout ce que vous lisez pour argent comptant. (y.c. ce que j’écris)

Vous allez me dire:  » M. Crottaz donnez-nous des exemples ! »

Parfait je m’y colle:

  1. La bourse Saoudienne, la seule ouverte le samedi, perd -5.46% suite à l’annonce par Standard and Poor’s de l’abaissement de la note souvernaine de Etats-Unis d’Amérique.
  2. La bourse israélienne s’effondre dimanche suite à la même histoire d’abaissement.
  3. Les suisses vont être payés en euro.

Voilà trois exemples que je vais démonter

  1. L’indice de la bourse saoudienne (Tadawul) a effectivement laissé des plumes samedi, MAIS ….les 4 et 5 août dernier le Tadawul était….fermé, ce qui signifie que lorsque le marché US a chuté, les saoudiens n’y ont pas participé. On pourrait appeler cela un rattrapage.
  2. En Israël, on assiste à des manifestations monstres pour une justice sociale, j’attribue plus la baisse de l’indice à ces faits qu’à l’abaissement de la notation des USA (http://www.liberation.fr/monde/01012353066-israel-echanges-suspendus-a-la-bourse-de-tel-aviv-apres-une-chute-de-6). D’ailleurs les USA contestent (et peut-être avec raison) le calcul de S&P qui semble erroné. Ces derniers ont avoué avoir commis une petite erreur de 2’000 milliards (no comment, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre finalement).
  3. Voilà comment les syndicats récupèrent les peurs des gens en annonçant absolument n’importe quoi ! salaire en euro pour les suisses. Si on lit bien l’article, il faut que les deux parties soient d’accord et dans un cas il s’agissait d’abaisser le salaire à cause de la baisse de l’euro (le salaire n’est pas euro !)

l’indice saoudien

Tout cela pour vous dire que lorsqu’on annonce le pire, il est en général peu probable qu’il arrive au moment de l’annonce. De plus, les marchés sont très survendus, ce qui (à mon avis) est un signe que la baisse (qui peut perdurer) est en train de s’essoufler. A lundi matin pour de nouvelles aventures et retenez bien ce que dit Marc Faber (un suisse).

http://www.melvineenaction.com/Commentaires/Faber-se-prepare-pour-un-Reboot-Mondial-et-une-guerre.html

Nokia-tastrophe

Mercredi, juin 1st, 2011

La grande théorie du « Buy and Hold » en prend pour son grade.

nokia-renonce-a-ses-objectifs-l-action-chute

L’idée reçue de se dire qu’on achète des actions d’une société de qualité qu’on garde en portefeuille (core holding) et qui va progresser sur le long terme est erronée, la preuve avec Nokia qui annonce de mauvaises nouvelles ces derniers jours.

On constate aussi 2000 et la fameuse bulle Internet-Telecom

Il faut parfois savoir se couper la main avant que cela ne devienne le bras et ne pas rester marié à une actions

 

Le Dow Jones Industriel exprimé en or (mise à jour à fin mars 2011)

Jeudi, avril 28th, 2011

J’aime publier ce graphique qui montre que le Dow Jones Industriel ne monte pas comme on le pense.

Exprimé contre le métal jaune, il a même plutôt tendance à baisser.

En terme réel, les actions ne montent pas, elle perdent même 80% sur les douze dernières années….

Quand l’investissement devient une grosse perte

Lundi, mars 21st, 2011

Il existe beaucoup de moyens de perdre de l’argent.

On peut aller au casino, on peut acheter des voitures standards (les voitures de collections, c’est une autre affaire), on peut acheter de l’immobilier au top, des actions au sommet et j’en passe (toute suggestion bienvenue !).

La question qui se pose à la suite de déconvenue est et DOIT rester: Quel est le potentiel de mon investissement aujourd’hui ? Va-t-il remonter ? Est-ce définitivement perdu ? Si la réponse se trouve être perdu ou sans plus aucun potentiel, mieux vaux changer de cheval, mais, parce qu’il y a un mais…

Puis-je sortir de mon investissement = A savoir est-il liquide ?

Pour des actions et titres fongibles, la réponse est très certainement oui.

Au sujet de l’immobilier, c’est une autre paire de manche, surtout si c’est un fonds de placement dans un pays lointain.

Au conclusion: adoptez des stratégies claires, liquides et surtout. MAITRISABLES !

En cadeau bonux, un fonds immobilier sur Dubaï aie aie

http://www.emiratespropertiesfund.com/home.html

A mon avis, il y a plus qu’un problème là….et surtout de passer en un mois à -90%….y’aurait-il anguille sous roche?

Japon

Mardi, mars 15th, 2011

Qu’écrire de plus que tout ce qui a été déjà rédigé sur le sujet ?

Je suis de tout coeur avec ce peuple si digne, j’espère de tout mon être que ce qui arrive puisse ête jugulé et endigué rapidement et qu’aucune autre catastrophe (naturelle ?) ne se produise prochainement.

Je me permets de vous produire quelques reportages audios sur le sujet

D’abord, l’émission passé-présent qui revient sur le lien de Japon avec le nucléaire:  passe-present -15-3-11 le japon et le nucléaire

Puis l’intervention du professeur Dominique Turpin de l’IMD qui nous parle d’un pays que nous connaissons mal (je parle principalement pour moi): le-journal-du-matin_20110315_ japon prof IMD

Je préfère retenir dans cette intervention le mot japonais:  危機 (lire kiki) qui signifie crise. Il y a deux idéogrammes dans ce terme, c’est danger et le second c’est opportunité.

Je préfère me concentrer sur le dernier mot et avant d’écrire un article « financier » sur le sujet, j’envoie un grand message d’espoir et de courage aux japonais.

Nous reparlerons de croissance, d’économie, de marchés boursiers, de consommation électrique et d’investissements plus tard, si vous le voulez bien.

Je pense que ce pays a besoin d’aide:

Croix Rouge suisse: http://www.redcross.ch/aid/donations/international/detail-fr.php?id=75

Fondation de France: http://www.fondationdefrance.org/

Crown Point Ventures LTD update 15

Mardi, février 22nd, 2011

Certains d’entre vous ont vu passer la nouvelle:

2011-02-17 08:23 ET – News Release, Mr. Murray McCartney reports

CROWN POINT ANNOUNCES $20 MILLION BOUGHT DEAL EQUITY FINANCING

Crown Point Ventures Ltd. has entered into an agreement with Wellington West Capital Markets Inc. pursuant to which the underwriter has agreed to purchase 10.26 million common shares of the company at a price of $1.95 per common share, for total gross proceeds of $20,007,000. The company has also granted the underwriter an option to acquire up to an additional 2,565,000 common shares at the offering price, for additional gross proceeds of up to $5,001,750.

The common shares are being offered on a private-placement basis in all of the provinces of Canada, except Quebec, and in other jurisdictions pursuant to applicable exemptions from registration and prospectus requirements. The offering is scheduled to close on or about March 10, 2011, and is subject to the completion of formal documentation and regulatory approval, including the acceptance of the TSX Venture Exchange.

The net proceeds of the offering will be used to finance the company’s continuing capital program in Argentina and for general corporate purposes.

We seek Safe Harbor.

Le société procède à une importante augmentation de capital. C’est une augmentation déjà souscrite au travers d’un broker, ce qu’on appelle dans le jargon un « bought deal ». Le broker reçoit toutes les actions.

Ce qu’on peut en déduire:

  1. Que le broker a très certainement beaucoup d’acheteurs derrière en sous-marin. Il ne prendrait pas le risque de se retrouver avec des « invendus »
  2. CWV se retrouver avec environ 30 mios de CAD de cash (toujours pas de dettes) et cela devrait servir à a) une acquisition !?!? 2) une forage intensif ?!?! 3) rachat de la production de leurs partenaire ?!?! 4) prise d’intérêt dans des propriétés existantes 5) montrer aux fonds un « strong balance sheet »

Quoiqu’il en soit,  c’est une bonne nouvelle du point de vue de l’intérêt du marché pour ce titre (un peu moins pour les actionnaires actuels qui sont dilués, mais si c’est pour la bonne cause..). En effet, les titres seront placés à 1.95 CAD  quoiqu’il arrive et ceci sans offrir de warrants (options) ou autre plan de participation. Les intervenants/acheteurs sont ainsi d’accord de payer le prix sans autre contre partie. Cela montre l’intérêt du marché pour ce titre.

On attend toujours le relèvement du « price cap » (le prix que paie le gouvernement argentin pour les baril de CWV), surtout avec la hausse actuelle du brut. Le price cap est déjà remonté de 7 USD depuis que je recommande le titre.

Le placement sera bouclé aux alentours du 10 mars prochain, ensuite le titre devrait reprendre le chemin de la hausse au gré des nouvelles des forages à El Valle qui commencent ces jours.

Les émergents n’émergent-ils plus ?

Lundi, février 14th, 2011

Depuis le début de l’année, on peut se poser effectivement des questions au sujet de l’évolution des marchés actions des pays émergents (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pays_%C3%A9mergents)

J’ai entendu plusieurs fois durant ma carrière (bien courte fût-elle) que les marchés émergents allait prendre le relais, que si nous étions très haut sur les marché principaux, qu’il fallait diversifier sur les marchés d’amérique latine, d’Afrique et d’Asie et que le potentiel était dans ces derniers.

Expérience faite, ce fût un mauvais choix. Les marchés émergents étaient beaucoup plus fragiles et les chocs sur nos marchés avaient impacté encore plus grandement les marchés appelés « Emerging Markets ».

Juste pour mémoire l’année 1998, avec la faillite du magnifique Hedge Funds LTCM (avec des prix Nobel à son bord et board) qui a provoqué une chute énorme des marchés en août (si je me souviens bien), un écroulement des bancaires et surtout une panique sur les monnaies d’amérique latine (et problème Russe) (si je me souviens toujours bien).

Depuis le début de cette année 2011, nous assistons à une hausse des marchés (à mon grand étonnement) et les marchés principaux sont en hausse (dans la monnaie locale) entre 2.5% (Angleterre) et 12% (Italie).

A l’opposé – alors qu’il paraît que c’est là qu’il faut investir – l’Inde, le Brésil, etc. sont en territoire négatif. Devons nous voir un indicateur avancé d’une future correction sur nos marchés ? (source bespoke)

La preuve avec les ETF emerging

Ou sommes nous devenus nous les marchés émergents ?

Où est passé le volume sur le NYSE ?

Lundi, février 14th, 2011
  1. Le volume sur le marché américain est inquiétant.
  2. L’indice monte dans de faibles volumes et le volume des transactions affiche une tendance baissière alors que le marché monte (il faut occulter le creux de Noël).
  3. Les baisses se font dans de forts volumes

Et je vous livre quelques graphiques d’indicateurs (graphiques source: http://theshortsideoflong.blogspot.com/)  dont je vous ai déjà souvent parlé les AAII, Investors Intelligence, Put/call ratio et indice de volatilité.

Tous ces indicateurs indiquent un sommet de marché. Pour quand la correction ?

NB:  Ce sont des indicateurs de psychologie (rien de fondamental)

Crown Point Ventures LTD update 14

Vendredi, février 4th, 2011

Voilà une toute petite mise à jour sur un de nos titres fétiches.

Dernièrement la société a communiqué au sujet:

  1. de l’annonce du calcul des réserves. Très très conservateur de la part de l’audit et peu utilisable pour le commun des mortels, mais permet aux brokers de présenter des analyses/recommendations et permet à CWV de présenter des comptes standards
  2. de la production des comptes (arrêté avant l’intégration des dernières productions, donc ne reflétant pas la réalité économique d’aujourd’hui)
  3. d’une acquisition de 100% d’intérêt dans une parcelle de 25,57 km2 (Canadon Ramirez)
  4. d’une vente d’une production détenue au Canada, encaissant au passage 280’000 CAD
  5. d’une acquisition de 25% supplémentaire dans Laguna de Piedra (total 50%) dans le Neuquen
  6. du début d’un programme de forage de 3 à 5 puits à El Valle (programme total 2011: 12 puits si je ne me trompe pas)
  7. du début du »seismic program 2D et 3D » sur la zone dans le Neuquen (rappel 1200 km2 en partenariat avec Antrim) première moitié 2011.

La dernière étude de Wellington annonce un objectif de cours (conservateur) de 3 CAD (ancien 2.85) avec un potentiel énorme sur le Neuquen et le titre commence à être évoqué chez d’autres sociétés de brokerage.

Pour les personnes interessées par les comptes, ils sont disponibles sur sedar.com

Happy investing et je vous prie de prendre note du disclaimer au sujet des investissements

Bourse de Tunis et du Caire

Jeudi, janvier 27th, 2011

Je reviens au sujet de ces places boursières

Tunis: http://www.bvmt.com.tn/

Caire: http://www.egyptse.com/English/homepage.aspx

Comme on peut le constater, les marchés réagissent rapidement à l’incertitude et au désordre.

La fermeture du canal de Suez engendrerait une augmentation du trafic maritime autour de l’Afrique et probablement une lenteur d’approvisionnement en pétrole (hausse du cours ?)

Le prochain pays ? L’Albanie ?  http://www.tse.com.al/?gj=gj2

depuis début 2011, les grandes capitalisations battent déjà les petites

Mercredi, janvier 26th, 2011

Voilà un indicateur qui semble montrer que l’économie ne va pas trop bien aux USA ou du moins que le fameux marché alloue plus de « crédit » aux grandes boîtes qu’aux petites.

En règle générale,  les « small et mid cap » sur-performent les grandes capitalisations quand l’économie fonctionne bien.

Ici ce n’est pas le cas, donc on peut en tirer une conclusion en utilisant ce référentiel.

L’avenir nous le dira (source bespoke)

Les actions, l’or, le pétrole ou les obligations pour le long terme ?

Lundi, janvier 17th, 2011

Barry Ritholtz produit un graphique qui compare l’évolution (en USD) des divers investissement sur 40 ans.

N’est pas  « performer » qui veut !

Les actions ont été battues, non seulement par l’or, mais par les obligations,,,,,

NB: au sujet de l’inflation…pour autant que ce soit la vraie et non une inflation trafiquée par les autorités….

Bienvenue à « road to correction »

Lundi, janvier 17th, 2011

Plusieurs indicateurs de sentiments sont à des niveaux qui plaident pour une correction (majeure ?) sur les marchés

Le AAII (il y a trop de « bulls »)

L’Investor Intelligence (idem trop de positivisme)

Le ratio Put/Call (idem trop de calls)

L’indice de la volatilité (déjà évoqué) au plus bas

Indicateurs auxquels il est possible d’ajouter: les flux sur les fonds mutuels

et les petits porteurs achètent des actions

Pour la version anglaise de l’article et des indicateurs: http://theshortsideoflong.blogspot.com/2011/01/equity-sentiment-report-15th-of-january.html

La correction approche à grand pas, restez à l’écartdu marché des actions (surtout si vous jouez les ETF (les « fonds » qui suivent les indices), là vous allez participez à la baisse en plein)

Prévisions 2011

Vendredi, janvier 7th, 2011

Bonjour à tous,

L’exercice de style de début d’année commence. Quelles évolutions est-ce que j’anticipe pour cette nouvelle année 2011 sur les marchés financiers et divers véhicules d’investissements ?

J’ai lu beaucoup de grands noms, économistes comme Marc Faber, par exemple, qui ne sait pas trop comment se positionner et pense que cette année sera très difficile à pronostiquer.

Les grands économistes des banques suisses pensent que le système tiendra…Quatre économistes pour penser 2011 (j’ai grand respect pour Andreas Höfert).

En ce qui me concerne – et je rappelle que je ne suis ni économiste, ni madame soleil- je me lance dans ce nouvel exercice de style annuel. Comme vous pourrez le constater, il n’y a pas grand changement sur mes visions, sauf….

Je rappelle pour tout le monde qu’une hirondelle ne fait pas le printemps et que si les chinois annoncent qu’ils vont aider l’euro, par exemple, c’est peut-être pour tenter d’affaiblir le dollar….les effets d’annonce d’inflation ou de croissance seront distillées par les Etats / économistes pour essayer de rassurer.

En conséquence et avant les différents paragraphes, je vous livre une maxime à garder en tête en 2011: « Faites comme Saint Thomas qui ne croit que ce qu’il voit ». Cela signifie dans un jargon simple: « les promesses rendent les fous joyeux » ou plutôt essayez de relativiser tout ce que vous lisez ou entendez de la part des économistes, analystes et surtout politiques. Si je pousse un peu plus loin, prenez aussi du recul par rapport à ce que j’écris et faites vous votre propre opinion aussi.

Actions:

Restez à l’écart des actions, les plans de relance seront inefficaces. Pour exemple les primes voitures prennent fin et engendrent un coût pour l’Etat et le contribuable.

Une année difficile qui se terminera négativement pour l’ensemble des marchés. Endettement des Etats toujours présent et possible défauts d’Etats qui provoqueront une onde de choc sur les marchés. Les impôts vont augmenter, les Etats ayant besoin d’argent, beaucoup d’argent.

  1. Le sentiment (AAII et investorintelligence) montre que le niveau des bulls est au plus haut sur les marchés.
  2. L’indice de volatilité VIX est au plus bas. Ces deux éléments montrent que les intervenants sont peu inquiets. En tant que contrariant cela m’inquiète !
  3. Le ratio put/call est au plus bas, les intervenants voient la hausse
  4. Les insiders sont globalement vendeurs. En général, les insiders voient juste.

 

Obligataire/taux

  1. Les taux court devraient rester inchangés. Les taux d’intérêts que devront servir les Etats vont augmenter, la qualité du débiteur étant altérée par les plans d’aides à d’autres Etats. Je ne néglige pas un risque sur la dette de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie et de la France. Ce dernier Etat dépensant tous ses revenus annuels en 6 mois. 
  2. Les taux longs  (du marché et non des Etats, je précise) devraient baisser en anticipation d’une grande période de déflation (voire dépression), possible stagflation, mais pas une inflation ! On lit partout inflation de tant de pourcent alors qu’il n’y a pas de croissance ! C’est une stagflation momentanée plutôt. Il y a toujours trop de dettes !

Devises

  1. Le dollar va remonter fortement contre toutes les monnaies (y.c. contre le CHF). Pourquoi ? Parce les crédits sont en dollars et devront être couverts (achat de USD) et que les autres monnaies ne sont finalement pas mieux placées quand on regarde l’endettement des Etats en relation avec leur PIB. Si vous ne croyez pas aux USD, alors achetez toujours du CHF, car l’endettement de la Confédération Helvétique est toujours faible en comparaison internationale.
  2. L’euro continuera de chuter surtout contre USD. J’imagine qu’il est possible que la parité contre USD soit atteinte en 2011 (là je prends un gros risque prévisionnel).
  3. Division au sein de la zone euro. Bruxelles ayant désormais pris l’habitude de dicter aux Etats leur façon d’agir. Par exemples: La Grèce se fait critiquer pour avoir érigé un mur contre l’infiltration clandestine venant de Turquie, l’Irlande ne peut pas provoquer d’élections anticipées, la France ne se fait tancer pour ses décisions politiques. Aujourd’hui l’Allemagne et la France veulent juguler la libre circulation des bulgares et Roumains. Tous ces éléments montrent des dissensions dans la zone euro.

Matières Premières (le plus difficile aujourd’hui)

  1. Or/argent/Platine. J’ai deux scénarii à ce sujet. Soit le système tient bon et on se retrouve dans une grande dépression. L’or et les prix tous les métaux chutent ! Le second le système est mis à mal avec des faillites retentissantes et l’or joue son rôle de valeur refuge ! Je penche pour une baisse généralisée des Matières premières minérales (or, argent etc.), mais je ne dis pas qu’à long terme elle seront plus basses, je parle de 2011 puisque c’est ce qui est demandé par cet exercice. Par contre, les métaux rares seront toujours d’actualité car …rares.
  2. Le pétrole va monter encore et encore, et largement au dessus de 100 USD le baril. Je suis certain que le pic pétrolier est derrière nous depuis plus longtemps que ce que l’on veut bien nous le dire.
  3. Pour les soft commodities, je n’en sais trop rien. Stabilité des prix car chute de la demande mais augmentation de la population mondiale

Prévoyance (nouveau chapitre, mais sujet maintes fois abordé ici)

Grave problème au sujet des retraites des employés d’Etat, plus communément appelés fonctionnaires. Les Etats n’ayant plus d’argent et les engagements de retraites n’ayant pas été provisionnées et n’étant représentant que par une ligne comptable au bilan des Etats.

Conclusion (et c’est très certainement cela qui vous intéresse)

  1. N’achetez pas d’actions (sauf quelques titres particuliers comme dans l’énergie ou l’uranium ou clairement sous-évalué) ou alors des valeurs défensives.
  2. N’achetez pas des actions dans des sociétés endettées (ou fortement endettées). Cherchez des actifs tangibles ou des produits dont on aura toujours besoin. Evitez toujours les financières.
  3. Gardez un peu d’or au cas où (c’est une assurance, pas un investissement). Sélectionnez de manière appliquée les débiteurs obligataires (entreprise et certains Etats) et privilégiez les bonnes sociétés par rapport aux Etats endettés. Aujourd’hui les taux sont très bas, mais une infime hausse peut engendrer de graves problèmes, mais cela nous le savons tous et il n’est pas inutile de le répéter. Prenez des échéances courtes.
  4. Vendez vos euros, achetez du USD, du CHF
  5. Remboursez vos dettes (si vous le pouvez), sauf si vous avez les moyens de les assumer aussi en cas de dépression.
  6. Prenez quelques positions à la baisse pour protéger vos investissements (au cas où) dans une optique court terme. La vente à découvert n’est pas une stratégie long terme.
  7. Mettez des stop loss (apprenez à couper vos pertes)
  8. Utilisez des stratégies claires et maîtrisables

Maintenant quelques suggestions de titres:

Crown Point Venture, Carrefour, Laramide, des valeurs dans l’énergie et des sociétés qui possèdent du cash et très peu ou pas de dettes.

 Happy investing

4 sur 100

Mardi, janvier 4th, 2011

La Suisse possède 4 entreprises qui figurent dans le top des capitalisations boursière mondiales.

cap du monde

Nestlé 10ème, Novartis, Roche et Xstrata qui a eu une grande progession complètent le palmarès.

Les américains et les européens sont au coude à coude avec plus de 35 sociétés chacun

Marchés, commodités etc. en 2010 (résumé) par la BSI

Lundi, janvier 3rd, 2011

Chaque début d’année la BSI (http://www.bsibank.com/main.cfm?includepage=0000000000f.cfm) m’offre la possibilité de vous produire son document qui relate, en termes chiffrés, les performances des marchés, monnaies etc.

Le voici: InformAttiva_Riepilogo performance 2010

On constate que l’euro n’a pas brillé tout comme le gaz naturel entre autres !

Si vous vouliez battre le CHF, il fallait  posséder du AUD et du YEN !

Bonne lecture et merci à cette banque suisse dont l’historique est d’être la plus ancienne banque tessinoise (1873).

Retour sur 2010 (prévisions 2010 d’Olivier Crottaz)

Lundi, janvier 3rd, 2011

En janvier 2010 je m’étais livré au jeu des pronostics. Vous pouvez retrouver l’article ici: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=3556

Actions:

J’avais anticipé une année difficile pour les actions. Ce fût le cas pour certains pays PIIGS, mais pas pour tous les marchés. L’impact des différentes évolutions monétaires et de la monnaie de référence de l’investisseur ont eu aussi un impact sur les performances. Pour l’investisseur suisse, mes prévisioons sont du quasiment 10/10, aucun marché n’ayant terminé en hausse et pour l’investisseur européen c’est mitigé, je me note 6/10, certains marchés ayant engendré un rendement très positif (toujours en euro).

L’endettement des Etats toujours présent, pas de reprise dans le crédit et la consommation, chômage en hausse, actifs illiquides toujours dans les bilans des banques, je me permets de me noter 8/10

Obligations:

Taux courts inchangés, impuissance des Etats à relancer l’économie, hausse des taux à offrir pour les mauvais débiteurs (Etats ou entreprises). Je me note 10/10

Les taux longs devraient rester inchangés. Sur ce point là,  j’ai été faux. Est-ce à cause de la qualité ou à cause d’une potentielle reprise ? Je ne le sais toujours pas…5/10

Devises:

Hausse du dollar (juste sur 6 mois…mais toujours juste contre euro sur la fin de l’année !) et si vous ne croyez pas au USD, achetez du CHF, le pays est beaucoup moins endetté…ce dernier point était crucial pour les devises 8/10

L’euro en chute libre, division au sein de la zone euro, etc…franchement  10/10, car en janvier 2010 peu de monde annonçait la chute libre de l’euro !

Matières premières:

Vision de hausse de l’or etc. mais pas aussi fortement que le marché l’a réalisé (je visais 1200 USD l’once) 7/10

Pétrole en hausse (objectif 100 USD), la cible n’est pas trop éloignée à plus de 90 USD…note 8/10

Les soft commodities en tout cas pas à la baisse, voire en hausse: 7.5/10

Titres recommandés

CrownPoint Ventures +63.26% en 2010 (en CAD)

Laramide (depuis la recommandation le 20 avril soit sur 8 mois): +57.6%

Carrefour: -4.8% (avec dividende)

Denison Mines: +258.33%

Le fonds URAM Beyond Carbon (depuis le 16 juin) + 43%

Roche (depuis la recommandation récente du 29 septembre dernier): +5.4%

Bien joué sur le stock picking 9/10 (un bémol sur carrefour qui a chuté en fin d’année)

N’hésitez pas à me noter !

Courte retrospective 2010

Samedi, janvier 1st, 2011

L’année 2010 a été marquée par la valse des monnaies. Une valse à plusieurs temps.

Le temps du dollar pour les premiers mois, puis le temps du franc suisse. Cette dernière monnaie a envoyé valser (valdinguer) toutes les autres monnaies (à l’exception du Yen).

On le constate clairement sur le graphique de l’évolution des monnaies contre le CHF

Au risque de me répéter, je vous avais prédit « l’euro en chute libre » en janvier 2010.

En appliquant cette vision, il était possible de gagner de l’argent pour les européens en investissant sur d’autres monnaies et ceci même si certains marchés des actions terminaient en baisse.

Voici pour commencer les évolutions des marchés et commodités en monnaie locale. A part le DAX et l’AEX hollandais, les autres places européennes principales ont terminé dans le rouge. C’est donc sans surprise que le STOXX50 a fini aussi en territoire négatif.

Les divers marchés et commodités US ont terminé l’année 2010 dans un positivisme (un gros +) étonnant.

Le positionnement sur les divers marchés des actions, pour les investisseurs européens (intégrant aussi le gain monétaire) offre des rendements positifs, voire très positifs. Ainsi le SMI qui a bouclé l’année 2010 sur une perte en CHF de 1.68%, offre pour un européen un gain plus important que le DAX. Les marchés nord américains ont ainsi fortement contribué au bon résultat des portefeuilles européens car ces derniers encaissent un gain sur le sous-jacent et un gain sur la monnaie.

En se plaçant de l’autre côté de la lorgnette, que s’est-il passé pour un investisseur suisse ? 

L’année 2010 fût éprouvante, car la force du CHF a atténué les gains sur les investissements effectués sur des devises étrangères, comme on peut le remarquer sur le graphique ci-dessous.

En résumé, il était très très très difficile pour un portefeuille dont la monnaie de référence est le CHF, d’offrir un rendement positif sauf en investissant dans le nasdaq et, comme nous le verrons après, sur de l’or ou de l’argent.

Comme personne n’investit 100% des ses avoirs dans un seul véhicule d’investissement, il était quasiment impossible d’avoir une performance positive pour un investisseur suisse, ou si peu.

Je résume: Si votre portefeuille, dont la performance est exprimée en CHF, obtient un rendement de 5% ou plus, vous pouvez féliciter votre gestionnaire (et si c’est vous le gestionnaire, vous pouvez vous congratuler avec une bonne bouteille de vin).

Le seul moyen d’obtenir un gros gain était l’or et …surtout l’argent ! Quant au pétrole avec +15%, si les produits jouant le brut à la hausse ont répliqué le gain, ce fût aussi un moyen d’avoir un rendement positif.

Quant aux rendements obligataires, ce n’est très certainement pas avec ces derniers qu’un portefeuille a pu produire un quelconque rendement, surtout avec des obligations, grecques, irlandaises etc..

Des indices en ordre dispersé

Mardi, décembre 7th, 2010

Voici aujourd’hui (l’année 2010  n’est pas encore terminée) la performance en monnaie locale des indices principaux.

Un simple constatation en Europe.

Les pays considérés comme forts sont en territoire positif (Allemagne le grand vainqueur et la Hollande), les pays dit faibles sont dans le rouge vif (Italie, Espagne), largement au dessous des 10%. Le Portugal et l’Irlande (absents du graphique) affichent des rendements négatifs de l’ordee de- 7% environ.

Question: Et la France dans tout cela ?

Avec -2.9% est-ce un pays fort ou un pays faible ? Le marché a donné sa réponse de lui même.

Quant à la Suisse (hors Zone euro) sa performance est neutre.

Les USA caracolent dans le peloton de tête, qui l’eut crû ?

Vidéo: Il faut sauver le soldat Portugal

Vendredi, novembre 26th, 2010

J’ai appris que:

 

Après l’Irlande (qui, je le rappelle, doit économiser 20 milliards d’euros sur 5 ans alors qu’on leur en prête près de 100…..), on pousse le Portugal à appeler à l’aide (L’Europe encouragerait le Portugal à solliciter son aide…)

Le Portugal est un des pays européens le plus endetté avec une dette publique et privée de 220% du PIB: portugal irlande unis

Avec un endettement public de près de 90%, on arrive à un montant de 155 milliards d’euros d’encours (PIB 2009 du Portugal = 173 milliards d’euros (227 milliards de USD au cours du jour))

Sachant que le Portugal compte (enfants et vieillards compris)  10,6 millions d’habitants, on obtient une dette par habitant de 14’600 euros pour la dette publique et de 35’900 euros par tête pour la dette totale.

Si le salaire moyen d’un fonctionnaire est de 600 euros cela représente 5 ans de travail sans manger, ni se loger, ni s’assurer. 

En comparaison – si un petit boulot rapporte 15 euros de l’heure – cela représente environ 2’400 heures supplémentaires de ménage, cirage de chaussure etc. A 180 heures par mois on obtient 13 mois.

Et je suis royal, je vous fais grâce du paiement des intérêts………